Opinion

PIDECO, un programme pionnier d'intervention en prison pour la réinsertion des délinquants économiques

Criminalité économique

PIDECO est un programme d'intervention pénitentiaire axé sur la réinsertion et la rééducation des délinquants économiques dans les prisons espagnoles, créé en tant que pionnier dans le monde et qui, bien que présentant des déficiences et des critiques, constitue un pas en avant pour ces modalités pénales, garantissant des droits et générant des obligations pour l'État. 

La criminalité économique est présente dans notre société à différents points de vue et, avec l'augmentation du nombre de criminels condamnés - surtout ceux qui ont été condamnés à la prison - ces dernières années, leur réinsertion sociale ne pouvait pas être oubliée. L'Espagne a été pionnière dans la création du PIDECO, un programme d'intervention en matière de criminalité économique visant à rechercher la réinsertion des personnes condamnées pour ces délits, qui a été mis en œuvre cette année dans les prisons espagnoles par le Secrétariat Général des Institutions Pénitentiaires relevant du Ministère de l'Intérieur, à l'exception des prisons catalanes, la Generalitat disposant de son propre système pénitentiaire.

Après avoir clôturé l'année 2020 avec un total de 47 374 détenus dans les prisons espagnoles, il est pertinent de souligner que 5,6% correspondent à des détenus qui peuvent participer à ce programme, soit environ 2 050 personnes1. Bien que ces chiffres puissent sembler insuffisants pour en justifier la nécessité, au cours des 10 dernières années, le nombre de condamnations pour délits économiques au pénal a triplé, obligeant les Institutions Pénitentiaires à répondre au problème, en tant que garant des droits des détenus et conformément au devoir constitutionnel de réinsertion et de rééducation et à l'article 59 de la Loi Organique Générale Pénitentiaire.

Delitos económicos

Ce nouveau programme, qui s'adresse à près de 6 % de la population carcérale, s'ajoute aux quelque vingt-trois programmes de réinsertion spécifiques actuellement mis en œuvre pour des types de délits particuliers. 

Les raisons de ce besoin sont claires ; cependant, il présente des défauts a priori qui peuvent faire que son efficacité soit minime. L'objectif est de rééduquer le délinquant économique et de travailler sur les situations et les facteurs personnels qui facilitent la commission du crime, ainsi que d'apprendre à aborder la vie en liberté avec une attitude pro-sociale. Mais qu'entend le programme par délinquance économique?

Eh bien, tous ces types de délits font partie des "délits contre la propriété et contre l'ordre socio-économique", à l'exclusion du vol, du vol qualifié ou de l'extorsion, des "délits contre les finances publiques et la sécurité sociale", des "délits contre les droits des travailleurs", des "délits contre les droits des citoyens étrangers" et des "délits contre l'aménagement du territoire, la protection de la propriété et l'environnement"2

Delitos económicos

C'est de cette énumération que découle la première critique que l'on peut faire, car si dans les premiers types la présence d'un caractère économique est évidente, il est impossible de le trouver dans ceux appelés "droits des travailleurs" ou "droits des citoyens étrangers", car ils n'ont rien à voir avec les préceptes économiques, les sujets ne répondent pas aux schémas des délinquants économiques et les motivations sont différentes. Quelle que soit l'importance de la nature économique des crimes, ils ne coïncideront jamais avec la nature intrinsèque des crimes économiques. En ce qui concerne les délits contre l'aménagement du territoire et l'urbanisme, il est plus facile d'observer ce caractère, en éliminant le vol et le vol qualifié, qui excluent un profil classique de délinquant, et en se concentrant sur une catégorie plus spécifique plutôt que sur les délits économiques en général.

Le deuxième inconvénient réside dans les caractéristiques des sujets sur lesquels le programme est basé. On peut y voir un biais, à savoir que si le terme de délinquants économiques est maintenu, le programme est développé sous la figure du délinquant en col blanc. L'étude de terrain a été réalisée en comparant les réponses de 28 détenus condamnés pour des délits économiques, d'un âge moyen de 52 ans, avec celles de 23 personnes en liberté ayant des responsabilités de direction dans des entreprises et de 27 détenus condamnés pour d'autres délits. La comparaison uniquement avec les cadres et non avec toute autre personne ayant la possibilité de commettre un crime économique indique une criminalité en col blanc, où le statut d'employé sert de tremplin pour commettre un crime, ce qui est impossible à partir de toute autre position. Bien que les différences entre les trois groupes soient moins importantes que prévu, il convient de noter que des traits spécifiques de narcissisme, d'égocentrisme, de leadership, de manque d'humilité, d'empathie, ainsi que la responsabilité de son propre comportement criminel et le système de valeurs qui sera travaillé au cours du programme, sont apparus.

PIDECO répond ainsi, dit-on, à un besoin d'insertion qui, pendant des années, n'a pas existé pour ces types de délinquance en col blanc, en soutenant qu'ils n'avaient pas besoin de réinsertion, cependant, le respect de la loi et les caractéristiques spécifiques ont banni ces affirmations, qui ont par conséquent conduit à axer le programme en particulier sur cette modalité.

Delitos económicos

De quoi ont-ils besoin pour participer ?

Comme je l'ai déjà mentionné, il faut être condamné pour l'une des catégories décrites ci-dessus, avoir moins de deux ans de peine restant à purger et accepter la responsabilité de l'infraction. Ce programme ne générera pas d'avantages pénitentiaires automatiques ou évalués, mais il sera pris en compte lors de l'octroi de permis et de changements de grade. Après le programme, on attend des sujets qu'ils s'excusent pour les dommages causés, qu'ils les réparent dans la mesure de leurs possibilités et qu'ils modifient efficacement leur comportement et leur perception sociale, afin de ne pas récidiver après avoir purgé leur peine. 

Delitos económicos

Comment y parvenir?

Avec un minimum de 32 séances de groupe et individuelles, réparties en sept unités thérapeutiques et une dernière de justice réparatrice à réaliser en dix ou onze mois environ avec une séance hebdomadaire d'environ trois heures, dispensées par un total de quarante psychologues spécialement formés à cet effet. Au cours de ces sessions, on travaillera sur la motivation à la participation volontaire, l'identité et l'estime de soi, les compétences sociales, la responsabilité et le système de valeurs, le pardon, la réparation des dommages, la réinsertion et l'acceptation de la stigmatisation qui accompagnera la sortie de prison dans une société de plus en plus intolérante vis-à-vis de ces crimes3. Ce programme a été lancé au début de l'année, les premiers résultats ne sont donc pas attendus avant la fin de l'année pour un total de 68 détenus provenant de 31 prisons et de neuf CIS.

Dólar Bolsa

En conclusion...

Avec la création du programme, des progrès sont réalisés en termes de droits, mais il n'existe pas de programme au niveau mondial sur lequel baser la proposition actuelle et nous ne pourrons pas commencer à voir les résultats minimums avant la fin de cette année et plus précisément au fil du temps, lorsqu'ils vivront dans la société. 

Le programme lui-même est louable, car les intentions et les préoccupations ne sont pas le moins du monde problématiques, mais le traitement égal des différentes formes de criminalité, des réalités, des préoccupations et des besoins l'est. La criminalité économique, bien que vaste, n'est pas un fourre-tout et n'est pas non plus synonyme de criminalité en col blanc, ce qui peut entraîner des problèmes lors de l'évaluation de ses résultats et de son évolution. Compte tenu de la faiblesse de l'échantillon sur lequel se base le programme d'intervention et de certains biais que l'on peut observer, comme la spécificité de la profession des personnes en liberté, on peut douter a priori de son efficacité. Seuls les psychologues sont en charge, laissant de côté des professions très utiles pour le traitement, comme les criminologues, complétant ainsi les connaissances et formant des équipes multidisciplinaires et interdisciplinaires, garantissant ainsi une meilleure qualité.

Delitos económicos

Enfin, ce programme n'apparaît pas sur le site web des institutions pénitentiaires, alors que les autres le font, le marquant comme un programme privé qui n'existe pas pour le reste des programmes, ce qui nous fait penser une fois de plus à la garantie de l'anonymat de certaines personnalités publiques, ce qui se produit notamment dans le cadre de la criminalité en col blanc.

Par conséquent, et bien que ce programme fasse l'objet de nombreuses critiques, il s'agit, selon moi, d'une nécessité impérative et d'une avancée sans précédent qui commencera bientôt à porter ses fruits, qui se perfectionnera au fil des ans, servant de base à d'autres programmes et garantissant des droits aux condamnés, collaborant à leur retour à la liberté.

Alicia Rodríguez Sánchez, criminologue, stagiaire du personnel de recherche à l'Université de Salamanque et collaborateur de Sec2Crime dans le domaine de la criminalité économique.

BIBLIOGRAPHIE

1 - Instituto Nacional De Estadística (2020). Estadísticas de condenados. Recuperado de: https://www.ine.es/dynt3/inebase/index.htm?padre=3978. 

2- Instituciones penitenciarias (2020). Notas de prensa. Recuperado de https://www.institucionpenitenciaria.es/es/web/home/gabinete-de-prensa/notas-de-prensa?p_p_id=genericseeker_INSTANCE_uXD5z5Xpq9lu&p_p_lifecycle=0&p_p_state=normal&p_p_mode=view&_genericseeker_INSTANCE_uXD5z5Xpq9lu_idNew=684356&_genericseeker_INSTANCE_uXD5z5Xpq9lu_idArticle=0&_genericseeker_INSTANCE_uXD5z5Xpq9lu_idPagination=0&_genericseeker_INSTANCE_uXD5z5Xpq9lu_page=%2Fnew.jsp 

3- Instituciones Penitenciarias pone en marcha un programa de Intervención en delitos económicos (2020,1 diciembre). Actualidad jurídica Tirant lo Blanch. Recuperado de: https://tirant.com/actualidad-juridica/noticia-instituciones-penitenciarias-pone-en-marcha-un-programa-de-intervencion-en-delitos-economicos-2/