Éthiopie, des millions de personnes privées de nourriture et d'eau

Les missions salésiennes lancent la campagne "Emergency Ethiopia" afin de soutenir les populations les plus vulnérables affectées par le conflit
Etiopía, millones de personas sin comida ni agua

 -  

"Des gens riches et pauvres frappent à notre porte tous les jours pour demander de la nourriture pour survivre depuis que la guerre a éclaté", expliquent les missionnaires salésiens d'Adwa. La région du Tigré, au nord de l'Éthiopie, connaît une grave crise humanitaire après sept mois de conflit armé.

Le conflit fait des milliers de morts, plus d'un million de personnes déplacées et plus de 60 000 personnes ont dû fuir leur foyer vers d'autres pays, comme le Soudan, où les colonies de réfugiés débordent. Ces dernières semaines, plus de 45 000 personnes sont arrivées à Shire et plus de 35 000 à Adwa. "Nous, les missionnaires, avons déjà visité cinq établissements dans la région où vivent des milliers de personnes. Depuis lors, nous avons distribué de la nourriture et d'autres produits de première nécessité. Le nombre de personnes qui arrivent chaque jour augmente. Il semble qu'il n'y ait pas de fin", expliquent les missionnaires salésiens.

En outre, plus de 4,5 millions de personnes dans cette région du nord de l'Éthiopie ont besoin d'une aide d'urgence pour survivre, sur un total de 5,5 millions de personnes. "La rupture des communications, le manque d'électricité, la fermeture des banques et des marchés ont laissé la région sans approvisionnement et des millions de personnes sans rien à manger", explique Eusebio Muñoz, directeur des Missions salésiennes.

Etiopía, millones de personas sin comida ni agua

"Les organisations humanitaires avertissent qu'entre 3 et 15% des enfants de moins de cinq ans souffrent de malnutrition parce qu'ils ne reçoivent même pas un repas par jour", expliquent les missionnaires salésiens d'Adwa. La situation est très grave pour une population civile qui était déjà frappée par la pandémie et les invasions de sauterelles.

Les Missions Salésiennes ont lancé une campagne d'urgence en Ethiopie pour soutenir la population la plus vulnérable et les missionnaires salésiens qui travaillent à Adwa, Shire, Adigrat et Mekelle, villes du Tigré. "Nous voulons atteindre le plus grand nombre de personnes possible avec de la nourriture, des médicaments, des produits de première nécessité...", explique Muñoz. En outre, il est demandé aux parties concernées de s'engager en faveur de la paix mais, surtout, de laisser les personnes vulnérables être prises en charge afin qu'elles ne continuent pas à perdre inutilement la vie.

Au cours des trois premiers mois de l'année, les missionnaires salésiens du Tigré ont déjà aidé plus de 3 800 familles en leur fournissant de la nourriture et des produits de première nécessité, y compris les personnes déplacées et avec une attention particulière aux enfants et aux jeunes ainsi qu'aux mères ayant des mineurs à leur charge. En outre, les missionnaires tendent la main à la population érythréenne la plus vulnérable de la région.