Al-Attiyah conquiert la septième étape du Rallye Dakar

Le Qatari coupe le temps à Peterhansel, toujours en tête d'un classement où Sainz est troisième
Atalayar_Nasser al-Attiyah

AFP/FRANCK FIFE  -   Nasser al-Attiyah, chauffeur de Toyota qatari

L'étape du marathon promettait plus qu'elle ne l'a finalement fait. La situation n'a pas changé et le Français Peterhansel est toujours un peu différent du cheikh et cavalier qatari Al-Attiyah. Sainz est encore loin de la première place. L'Espagnol est deuxième dans la septième étape.

Le pilote madrilène a réalisé une bonne course dans laquelle Al-Attiyah a remporté sa cinquième victoire jusqu'à présent dans la compétition, ainsi que sa 40e victoire tout au long de sa carrière. Une victoire qui réduit l'écart avec le leader Peterhansel, qui a finalement occupé la troisième position.

Sainz est troisième en position de départ, ouvrant une piste derrière Peterhansel et Yazeed al-Rjahi. L'Espagnol a atteint la ligne d'arrivée avec le troisième meilleur temps avec seulement 52 secondes de différence avec Al-Attiyah malgré une crevaison, alors que le pilote français est parti avec un peu plus de 3 minutes d'avance.

Nasser al-Attiyah est parti en quatrième position et a franchi la ligne d'arrivée avec un temps de 2 heures et 56 minutes pour rester à 4:50 de Peterhansel au classement général. Le Qatari était heureux de cette victoire, et a souligné que l'équipe était "heureuse d'avoir terminé le marathon avec la voiture en un seul morceau car nous avons dû pousser fort à certains endroits pour suivre les buggies."

Aujourd'hui, Peterhansel a un peu moins de 5 minutes d'avance sur Al-Attiyah, tandis que Carlos Sainz réduit l'écart en troisième position à 38h55. En quatrième position, à près d'une heure et 40 minutes et sans autre option qu'une hécatombe, se trouve le pilote polonais Jakub Przygonski. L'Espagnol Nani Roma est cinquième à 14h3029.

Barreda continue à se battre

La nouvelle du jour en matière de motos a été l'abandon du Français Xavier de Soultrait, qui a subi une chute qui l'a obligé à être transféré en état de conscience dans un hôpital. Le retrait du Français de l'étape a fait que l'Espagnol Joan Barreda occupe la cinquième place du classement.

Le Chilien Cornejo a pris l'avantage, après avoir dépassé l'Australien Toby Price en 1:05 minute et l'Américain Ricky Brabec en 2:50, tandis que le Britannique Sam Sunderland (KTM) était cinquième. Barreda a terminé à la cinquième place en tant que meilleur pilote espagnol à moto sur ce Dakar, malgré une perte de 5:47 sur la ligne d'arrivée face à son coéquipier Cornejo. Après l'étape, il est maintenant cinquième au classement général, à 16h05 derrière le Chilien.

Dans un duel serré entre Honda et KTM, Cornejo a une mince marge de 1:06 au classement général par rapport à Price. Sunderland est troisième à 5h57 et l'Argentin Kevin Benavides est quatrième à 12h58, juste devant Barreda.

L'Espagnol Lorenzo Santolino, qui termine un grand Dakar avec peu d'erreurs, a montré une grande version de l'étape. Loin du sommet, il est déjà neuvième au classement général et a de bonnes chances de terminer dans le top 10 de la compétition. La Catalane Laia Sanz montre sa résistance pour conserver la 23ème place et se rapprocher des 20 meilleurs coureurs de l'épreuve.