Al Rajhi remporte la septième édition spéciale sur Peterhansel

Carlos Sáinz est troisième, mais maintient toujours la distance avec le Français
Atalayar_Nasser al-Attiyah Toyota Rally Dakar

REUTERS/HAMAD I MOHAMMED  -   Nasser al-Attiyah de Toyota Gazoo Racing et son copilote Matthieu Baumel lors de la cinquième étape

Le Français Peterhansel a failli dire adieu au Dakar après avoir brisé un triangle de suspension à 40 kilomètres de l'arrivée. De plus, au moment de la pause, il était en tête de l'étape et gardait un avantage de 6 minutes sur ses poursuivants immédiats au classement général, l'Espagnol Carlos Sainz et le Qatari Nasser Al-Attiyah.

Cependant, le Français a pu terminer l'étape sans perdre de temps face à l'un ou l'autre. Peterhansel a prolongé l'avance de Carlos de 27 secondes et celle d'Al-Attiyah de deux minutes. Il continue donc à mener le classement général avec près de 8 minutes d'avance sur le Qatar et plus de 41 minutes sur Sáinz. Peterhansel devra travailler dur pour que sa voiture puisse être compétitive en parfait état demain.

La victoire de l'étape spéciale de 453 kilomètres est finalement revenue au Saoudien Yazeed Al-Rajhi, un pilote Toyota, qui a terminé l'étape avec 48 secondes d'avance sur Peterhansel et 2:15 sur Carlos Sainz.

L'Espagnol Carlos Sáinz a affronté une étape à l'ouverture toujours difficile, après avoir remporté la précédente. Malgré tout cela, y compris une crevaison et plusieurs erreurs de navigation, il a connu un départ prometteur, qui, bien qu'il se soit aggravé en milieu d'étape, a réussi à revenir sur la fin. Cependant, la distance qui le sépare de Peterhansel le rend dépendant de certaines erreurs qui, étant donné la constance du Français - il est en tête du classement général sans aucune victoire d'étape - ne semblent pas devoir se produire.

Un nouveau leader dans le domaine des vélos pour une seconde

Cette septième étape spéciale, qui se déroule sans assistance mécanique, a été remportée par l'Américain Brabec, champion en titre du Dakar. Son coéquipier chez Honda, le Chilien Cornejo, était très proche et a terminé à 2h07 du Californien. Un doublé pour Honda qui signifie également que le pilote chilien ne sera en tête du classement général que d'une seconde dans la catégorie moto.

Price, le coureur australien qui était en tête du classement général jusqu'à cette étape, a perdu près de trois minutes sur le coureur chilien et a terminé l'étape à la septième place, laissant le classement général très serré avec jusqu'à 10 coureurs en 17 minutes.

Barreda, le pilote espagnol de Honda, qui a ouvert l'étape comme Sáinz, est à 10 minutes du leader du classement général, après avoir perdu un peu plus de 9 minutes dans cette étape, ce qui ne lui laisse pas un mauvais goût en bouche vu la difficulté que l'ouverture de l'étape entraîne.