PUBLICIDAD

Marruecos

Après le séisme en Haïti, l'UNICEF est déjà sur le terrain pour évaluer les besoins urgents

Les Nations unies s'efforcent de soutenir les efforts de sauvetage et de secours en Haïti à la suite d'un puissant séisme qui aurait fait des centaines de morts, des milliers de blessés et des milliers de disparus
Sur cette photo prise avant le séisme, une équipe de l'UNICEF rend visite à une famille de Banbou nwa, un petit village de Dame-Marie dans le département de la Grand'Anse en Haïti, pour leur apprendre à se protéger du COVID-19.

UNICEF/Haití  -   Sur cette photo prise avant le séisme, une équipe de l'UNICEF rend visite à une famille de Banbou nwa, un petit village de Dame-Marie dans le département de la Grand'Anse en Haïti, pour leur apprendre à se protéger du COVID-19

Le Secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, a déclaré qu'il suivait de près l'évolution de la dernière tragédie en Haïti, tandis que le Fonds des Nations Unies pour l'enfance a déclaré que ses équipes étaient déjà sur le terrain pour évaluer les besoins urgents et fournir une assistance aux populations touchées par le tremblement de terre de magnitude 7,2, qui aurait tué plus de 200 personnes.

"Je suis de tout cœur avec toutes les personnes touchées par le tremblement de terre. Mes plus sincères condoléances à tous ceux qui ont perdu leur famille et leurs amis", a déclaré António Guterres sur Twitter.

On craint que de nombreux enfants et leurs familles aient fui leurs maisons.

Dans un communiqué, l'UNICEF a déclaré que le séisme a été ressenti dans la capitale haïtienne, Port-au-Prince, mais que l'épicentre a été détecté dans le sud du pays.

Des dégâts importants, des blessés et des victimes ont été signalés dans les départements de Grande Anse, Sud et Sud-Est.

Selon les rapports de la région, le dernier tremblement de terre, d'une magnitude similaire à celui de 2010 qui a dévasté le pays et fait des centaines de milliers de morts et de déplacés, a renversé des églises et des écoles, et a gravement coupé l'électricité dans les zones touchées.

"Nous sommes profondément attristés par les rapports faisant état de victimes et de dégâts importants suite au tremblement de terre d'aujourd'hui en Haïti", a déclaré le représentant de l'UNICEF en Haïti, Bruno Maes, ajoutant que l'UNICEF est solidaire des familles et des enfants à la suite de la catastrophe.

Bruno Maes a noté que l'UNICEF travaille avec le gouvernement et d'autres acteurs non gouvernementaux pour apporter un soutien aux communautés affectées, et a prévenu que l'on craint que les enfants et les familles n'aient été forcés de fuir leurs maisons à cause du tremblement de terre et qu'ils aient un besoin urgent d'abri, d'eau potable, de soins médicaux et de protection.

Henrietta Fore, directrice de l'agence des Nations unies, a réaffirmé sur Twitter qu'elle était profondément attristée par le déroulement de la tragédie : "Aujourd'hui et dans les jours à venir, l'UNICEF travaillera en étroite collaboration avec ses partenaires pour atteindre les enfants et les familles touchés".

Le tremblement de terre s'est produit alors qu'une tempête tropicale s'abat sur la région des Caraïbes et qu'Haïti est confronté à une récente recrudescence des cas de COVID-19, le pays continuant à faire face aux retombées sociopolitiques de l'assassinat de son président Jovenel Moise le mois dernier.

Solidarité avec le peuple haïtien

"Nos pensées sont avec le peuple d'Haïti au lendemain du tremblement de terre dévastateur", a déclaré la vice-secrétaire générale de l'ONU, Amina Mohammed, dans un message sur Twitter, dans lequel elle a également souligné que l'organisation "s'engage à tenir ses promesses en toute solidarité".

Pour sa part, Collen Vixen Kelapile, président du Conseil économique et social des Nations unies, a déclaré que "le peuple haïtien est dans nos pensées en ce moment difficile".

Kelapile a ajouté que le groupe consultatif ad hoc du Conseil sur Haïti continuera à travailler pour promouvoir le développement à long terme du pays, faisant référence à l'organe créé pour conseiller et promouvoir le redressement socio-économique, la reconstruction et la stabilité du pays.