Aziz Akhannouch donne son feu vert à 13 projets lors de la 81ème réunion de la Commission d'investissement

Le Maroc va investir plus de 2 milliards de dirhams dans divers projets
Aziz Akhannouch

 -  

Mohcine Jazouli, ministre délégué à l'Investissement, à la Convergence et à l'Évaluation des politiques publiques, a annoncé, à l'issue de la 81e réunion de la Commission des investissements, que le Maroc consacrera plus de 2 milliards de dirhams à 13 projets supplémentaires de grande importance pour le pays. Aziz Akhannouch, chef du gouvernement du Royaume, a donné son accord à tous ces investissements. "En effet, la tenue de cette 1ère Commission d'investissement du présent mandat dans un délai court témoigne de la volonté de donner une forte impulsion à l'investissement", a déclaré le ministre.

Selon Jazouli, les 2 milliards de dirhams seront divisés pour réaliser les investissements, 1 milliard de dirhams sera alloué à l'investissement local et le 1 milliard de dirhams restant est lié aux investissements étrangers. Il s'agit, selon le ministre, des investissements les plus importants et les plus stratégiques, car l'argent servira à obtenir des puces électroniques pour les véhicules et les producteurs pharmaceutiques.

À leur tour, ces nouveaux investissements permettront de créer 5 294 emplois, tant directs qu'indirects. Toutes ces décisions ont été prises en sachant que le secteur industriel représente 54% de ce montant d'investissement, suivi par le secteur du commerce et de la distribution avec 33% du montant. Viennent ensuite 13% pour le secteur de la santé. "Cet investissement est au cœur du développement du pays alaouite", comme l'a souligné le Roi Mohammed VI, et "constitue une priorité du Nouveau Modèle de Développement et du Programme de Gouvernement".

Nadia Fettah Alaoui

Ce n'est pas le seul plan d'investissement que le Maroc a dans sa manche. Le pays a récemment décidé d'investir dans différents secteurs, en plus de ceux mentionnés ci-dessus, dans le cadre de son nouveau plan de réforme et de modernisation du pays. Récemment, un accord a été signé avec la France pour investir dans un certain nombre de projets d'amélioration grâce au Fonds Mohammed VI. Une grande partie de l'argent est destinée à l'amélioration des infrastructures du pays, comme Nador West Med, un port situé près de Selouna.

L'investissement est l'un des principaux centres d'intérêt du pays, et le Maroc est récemment devenu un investisseur majeur. Ses nouvelles politiques sont axées sur les pays voisins et donnent de bons résultats. L'année dernière, l'accent a également été mis sur l'investissement dans la défense du pays, ce qui implique l'amélioration du système de défense du pays dans tous les sens du terme. 

L'un des points forts du Maroc a été ses investissements importants dans les questions écologiques. Le Royaume veut devenir un pays plus vert et, pour ce faire, il doit renoncer aux différents combustibles fossiles qu'il utilise. Mais grâce à sa situation géographique et à son emplacement, le secteur vert est un secteur clé que diverses entreprises ont pu utiliser efficacement. Il existe actuellement 61 projets en cours de développement qui fourniront environ 4 037 mégawatts d'ici 2025. Sont également annoncés l'installation de 60 bornes de recharge pour véhicules électriques et un réseau de véhicules électriques qui reliera la nation d'un bout à l'autre. La création de la centrale thermosolaire Noor II à Ourzazate est un gros pari sur l'environnement. Cette centrale produit actuellement 580 mégawatts et génère de l'énergie propre pour plus d'un million de foyers.

Mohamed VI

Il convient de noter que la crise du coronavirus a causé de grandes pertes pour les économies mondiales, et que le Maroc a été gravement touché par le virus, qui est toujours actif. En conséquence, un nouveau projet de loi de finances a été approuvé pour la croissance de l'économie, ce qui permettra de créer des milliers d'emplois au cours des deux prochaines années.

Le gouvernement marocain prend d'excellentes initiatives qui conduiront à une forte augmentation du capital de la nation, apportant ainsi de nouvelles améliorations et davantage d'investisseurs. Les nouveaux plans devraient donner d'excellents résultats et, grâce aux efforts des dirigeants, le Royaume sera un haut lieu de l'investissement dans le monde.