PUBLICIDAD

Iberdrola

Blinken se rendra à nouveau au Maroc en mai

Le secrétaire d'État américain s'envolera pour le royaume alaouite où il présidera une importante réunion avec d'autres pays sur la lutte contre Daesh
burita-blinken-cumbre

AFP/JACQUELYN MARTIN  -   Le secrétaire d'État américain Antony Blinken (à gauche) écoute le ministre marocain des Affaires étrangères Nasser Bourita lors du sommet du Néguev à Sde Boker, en Israël, le 28 mars 2022.

Le Maroc et les États-Unis poursuivent les bonnes relations qu'ils ont entretenues ces derniers temps. Après plusieurs visites, Antony Blinken, le secrétaire d'État américain, a annoncé un nouveau voyage dans ce pays d'Afrique du Nord en mai. Cette fois, le Secrétaire sera chargé de présider une réunion de la Coalition internationale pour la lutte contre Daesh.

L'événement se tiendra dans la ville de Marrakech et verra la participation de plusieurs chefs de diplomatie et de représentants d'environ 80 pays, ainsi que de quelques-unes des principales organisations mondiales dans le domaine de la lutte contre le terrorisme.

Cette Coalition internationale a été créée en 2014 et vise à neutraliser et à arrêter les pieds du groupe terroriste. Cela se fait par le biais d'opérations militaires conjointes qui sont organisées pour pouvoir répondre de manière défensive ou offensive à tout type d'attaque fournie par Daesh. En outre, ils luttent également contre le financement du terrorisme et la propagande de recrutement et les combattants terroristes étrangers. Ces pays sont également chargés d'aider et de stabiliser les zones et régions qui ont souffert de Daesh et qui sont sous son contrôle depuis un certain temps. 

banderas-estados-unidos-marruecos-sahara-occidental
PHOTO/AFP  -  Les drapeaux des États-Unis et du Maroc à côté d'une carte du Maroc autorisée par le Département d'État américain.

"Les attaques de ces derniers mois montrent que Daesh peut encore représenter une menace et séduire certains segments de la population. Je pense que la coalition doit inclure des initiatives civiles pour déradicaliser et stabiliser les zones libérées, en offrant des conditions et des opportunités sociales et économiques à la population locale la plus vulnérable", a commenté Blinken dans un tweet de 2021 sur la réunion de l'année dernière. 

Cette nouvelle coïncide avec la visite du secrétaire d'État au Maroc, il y a près d'un mois. Blinken a entamé une tournée au Maroc sous le slogan "engagement pour la sécurité et la prospérité" au cours de laquelle il a rencontré plusieurs hauts responsables du gouvernement marocain. Au cours de cette visite, Blinken a reconfirmé les bonnes relations entre les deux pays, soulignant même qu'il existe une "relation profonde et durable qui les unit". 

L'un des domaines où le Maroc et les États-Unis collaborent le plus étroitement est le domaine militaire. Lors de la dernière visite, le secrétaire a déclaré que les deux pays ont une vision commune et que, par conséquent, plusieurs domaines de coopération sont approfondis.

"Le Maroc est un partenaire et un fournisseur de sécurité établi en raison de son leadership dans le Forum mondial de lutte contre le terrorisme et de son rôle de soutien dans la Coalition mondiale pour vaincre Daesh", a déclaré Blinken.

Il convient de rappeler que le Maroc et les États-Unis organisent chaque année l'opération African Lion, qui réunit les forces militaires des deux pays sur le territoire du Maghreb. Là, ils se livrent à toutes sortes de manœuvres pour se préparer à toute sorte d'attaque terroriste ou pour anticiper en cas de catastrophe naturelle qui pourrait se produire. 

cumbre-israel-marruecos-emiratos-egipto
AFP PHOTO / HO / WAM - (de gauche à droite) Le ministre bahreïni des affaires étrangères Abdullatif bin Rashid al-Zayani, le ministre égyptien des affaires étrangères Sameh Shoukry, le ministre israélien des affaires étrangères Yair Lapid, le secrétaire d'État américain Antony Blinken, le ministre marocain des affaires étrangères Nasser Bourita et le ministre émirati des affaires étrangères Abdullah bin Zayed Al Nahyan pendant le sommet, Antony Blinken, le ministre marocain des affaires étrangères Nasser Bourita et le ministre émirati des affaires étrangères et de la coopération internationale Abdullah bin Zayed Al Nahyan lors du sommet du Néguev au kibboutz israélien Sde Boke.

Les relations bilatérales et diplomatiques entre les deux territoires sont de plus en plus consolidées. La dernière visite de Blinken a démontré l'étroite coopération entre les deux parties, ainsi que le soutien renouvelé au Maroc sur la question du Sahara occidental. Blinken a répété que le Royaume a le plein soutien du Maroc sur la souveraineté de cette région. Dans un communiqué de presse du Département d'État américain, Blinken a qualifié le plan d'autonomie marocain de "sérieux, crédible et réaliste".

Blinken a également profité de l'occasion pour rencontrer Nasser Bourita, le ministre marocain des Affaires étrangères. Lors de cette réunion à Rabat, le problème causé par le conflit au Sahara occidental a été à nouveau discuté, ainsi que l'accord tripartite avec Israël pour créer des projets communs et favoriser la collaboration. 

Blinken a également salué la lutte du Maroc contre la pandémie de COVID-19, pour laquelle il a déclaré qu'il offrirait le soutien de son pays en termes de vaccination et de création de campagnes pour encourager les gens à se faire vacciner. Il a également souligné le travail du Royaume contre le changement climatique grâce à la création de projets pionniers dans les énergies renouvelables qui apportent de grands bénéfices au pays.

Coordinateur pour les Amériques : José Antonio Sierra.