Brahim Ghali retourne dans les camps de Tindouf

Le leader du Front Polisario aurait repris ses activités après une réunion à Alger
brahim-ghali-polisario

PHOTO/REUTERS  -   Brahim Ghali, secrétaire général du Front Polisario

Le leader du Front Polisario, Brahim Ghali, est retourné dans les camps de réfugiés de Tindouf en Algérie, après sa guérison complète du COVID-19 et son entrée controversée en Espagne pour recevoir un traitement médical.

Comme annoncé par le Polisario lui-même sur Twitter, "Brahim Ghali, président de la République sahraouie et secrétaire général du Front Polisario, retourne aujourd'hui dans les camps de réfugiés et reprend ses fonctions après avoir passé avec succès le #COVID-19". 

brahim-ghali

Après son arrivée, Ghali a été reçu par le Premier ministre Bucharaya Beyun et le coordinateur de l'état-major de l'Armée de libération du peuple sahraoui, Mohamed Ibrahim. Dans ses premières activités, M. Ghali a passé en revue les troupes avec le coordinateur de l'état-major général de l'Armée de libération du peuple sahraoui (ALPS), Mohamed Ibrahim, avant de reprendre son travail administratif.

Brahim Ghali a réussi à arriver en Espagne le 18 avril dans un avion algérien à destination de la base aérienne de Saragosse, sans passer par aucun type de contrôle frontalier ou de documentation. Une fois à la base, Ghali a été transféré en ambulance à l'hôpital San Pedro où il a été admis sous le nom de Mohamed Benbatouche, et où il a été traité pour des maladies dérivées du coronavirus.

tinduf-refugiados

La présence du Ghali en Espagne a déclenché une rupture diplomatique majeure entre l'Espagne et le Maroc, car le leader avait été reçu en secret et sans consultation préalable du royaume alaouite.

Après avoir reçu plusieurs plaintes l'accusant de viols, de tortures et de crimes contre l'humanité, Brahim Ghali a comparu devant le juge de l'Audiencia Nacional, Santiago Pedraz. Après avoir témoigné par vidéoconférence, le juge a décidé de rejeter les plaintes après avoir déclaré que "les déclarations des témoins ne correspondent pas aux allégations des plaintes". 

brahim-ghali
PHOTO/AP - Brahim Ghali, secrétaire général du Front Polisario.

Suite à cette résolution, le 2 juin, Brahim Ghali a quitté l'Espagne depuis Pampelune pour retourner en Algérie. À son retour, le Ghali a été reçu par le président Tebboune en compagnie du chef de l'armée algérienne, le général Said Chengriha. 

Son retour aux activités militaires intervient à un moment crucial du conflit sahraoui, quelques jours après que le Maroc ait accepté la candidature du diplomate suédois, Staffan de Mistura, au poste d'envoyé spécial de l'ONU pour le Sahara occidental, poste vacant depuis deux ans.