PUBLICIDAD

Iberdrola

COVID-19 : Le Mexique bat le record d'infection avec plus de 49 000 cas en un jour

Le bilan des décès dus au coronavirus est passé à 301 789 après 320 nouveaux décès, le plus élevé depuis fin novembre
Des personnes attendent les tests rapides COVID-19 dans un poste de santé mis en place par le Secrétariat à la santé de la ville à la station de bus TAPO dans le quartier de Venustiano Carranza à Mexico.

AP/REBECCA BLACKWELL  -   Des personnes attendent les tests rapides COVID-19 dans un poste de santé mis en place par le Secrétariat à la santé de la ville à la station de bus TAPO dans le quartier de Venustiano Carranza à Mexico.

Mardi, le ministère mexicain de la Santé a annoncé 49 343 nouveaux cas de COVID-19 au cours des dernières 24 heures, soit le nombre le plus élevé depuis le début de la pandémie. La nouvelle vague d'infections causées par la variante Omicron a porté le nombre total de cas à 4 434 758 et 301 789 décès depuis l'apparition du virus, avec 320 décès enregistrés au cours des dernières 24 heures.

Épicentre de cette nouvelle vague, la ville de Mexico compte désormais un cas positif sur quatre au Mexique, où l'on estime que près de 300 000 personnes sont infectées, l'État de Basse-Californie du Sud, la région métropolitaine de Mexico et San Luis Potosi étant particulièrement touchés.

Trabajadores del cementerio que usan equipo de protección entierran a una víctima no reclamada del coronavirus COVID-19, en el Cementerio Municipal No. 13 en Tijuana, estado de Baja California, México
AFP/GUILLERMO ARIAS - Des employés de cimetière portant des équipements de protection enterrent une victime non réclamée du coronavirus COVID-19 au cimetière municipal n° 13 de Tijuana, dans l'État de Basse-Californie (Mexique).
Cas d'hospitalisation

Le niveau des infections a augmenté de façon exponentielle, mais, selon Hugo López-Gatell, sous-secrétaire à la Santé, les hospitalisations ont augmenté dix fois moins que le nombre d'infections, et il a souligné qu'il existe encore une "marge de manœuvre" pour contrôler les admissions dans les hôpitaux. 

"Bien qu'il s'agisse d'une variante du virus SRAS-CoV-2 qui se propage très rapidement et produit un grand nombre de malades, en général, la grande majorité d'entre eux présentent des symptômes légers, semblables à ceux d'autres maladies respiratoires", a déclaré le sous-secrétaire mexicain.

Le taux d'occupation des lits dans les hôpitaux est de 34%, ceux équipés de ventilateurs sont occupés à 19%, soit 2% de plus que lundi. Bien que ces dernières semaines, certains hôpitaux aient été confrontés à des moments de surpopulation importante de patients. 

Samuel Ponce de León, coordinateur de la Commission de réponse aux épidémies COVID-19 à l'UNAM, souligne que, bien que la variante Omicron présente des niveaux d'infection très élevés, les symptômes sont moins graves chez les personnes vaccinées, même s'il estime que le nombre d'hospitalisations va encore augmenter. "Compte tenu de la durée d'évolution de la maladie, nous pensons que c'est probablement cette semaine ou la semaine prochaine que nous aurons le plus grand impact sur l'occupation des hôpitaux", dit-il.

Médicos y enfermeras asisten a los pacientes infectados con la COVID-19 en el Hospital Juárez de México
AFP/RODRIGO ARANGUA - Des médecins et des infirmières soignent des patients infectés par le COVID-19 à l'hôpital Juarez au Mexique.
La vaccination comme barrière à l'endiguement

Les progrès de la vaccination ont permis de réduire le nombre de cas graves et de décès par rapport aux vagues précédentes. Néanmoins, le Mexique compte encore plus de 5 000 personnes hospitalisées pour le COVID-19.

Depuis que les vaccins ont été approuvés en décembre 2020, le gouvernement mexicain a fourni plus de 156 419 272 doses à l'échelle nationale, immunisant plus de 75 678 648 citoyens qui ont acheté leur régime complet.

Les autorités sanitaires du pays prévoient de fournir près de 18 millions de doses de rappel aux personnes de plus de 40 ans qui ont déjà suivi leur régime. Le sous-secrétaire mexicain à la santé a souligné qu'"au Mexique, comme dans d'autres parties du monde, 65 personnes sur 100 hospitalisées pour le COVID-19 n'étaient pas vaccinées ou l'étaient de manière incomplète".

Coordinateur pour l'Amérique latine : José Antonio Sierra