PUBLICIDAD

Iberdrola

"Dans la bonne direction" de González Huesa ou l'engagement en faveur du journalisme social

Publié par Cermi à l'occasion de son 25e anniversaire, le journaliste José Manuel González Huesa présente " Dans la bonne direction ", un recueil de 111 articles écrits au cours des 11 dernières années
portada-jose-manuel-gonzalez-huesa

PHOTO/JORGE VILLA  -  

Le journaliste et directeur général de Servimedia, José Manuel González Huesa, a présenté son livre " Dans la bonne direction ", publié par le Comité espagnol des représentants des personnes handicapées (Cermi), qui coïncide avec le 25e anniversaire de l'organisation. 

Ce livre, préfacé par Alberto Durán, secrétaire général du Cermi et premier vice-président de la ONCE, et par l'écrivain et journaliste Juan Cruz, rassemble 111 articles d'opinion écrits par l'auteur au cours des 11 dernières années dans le portail hebdomadaire cermi.es. Un livre qui reflète l'engagement de l'auteur pour la conquête des droits sociaux et dans lequel il parle du handicap, du troisième secteur, de l'écart entre les hommes et les femmes, des personnes âgées, des obstacles à surmonter, de l'inclusion sociale, des mouvements sociaux, de la nécessité d'accords pour avancer, de l'égalité, de Guernica... Des articles dans lesquels il y a de l'opinion mais aussi de l'information et cette variable de combat pour atteindre les droits sociaux, comme l'explique l'auteur lui-même. Et l'espoir, "qui est le moteur qui fait bouger le monde", comme l'a souligné la journaliste Mayte Antona, qui faisait office de maîtresse de cérémonie. 

jose-manuel
PHOTO/JORGE VILLA

"Nous sommes véritablement devant un récit exquis, marqué par l'expérience et le jugement, sur des événements et des actions d'une énorme transcendance sociale qui ont eu lieu dans la société espagnole ces dernières années", écrit Durán dans l'introduction de cet ouvrage. Pour Juan Cruz, "il s'agit d'un livre contre les abus, les moqueries, les discriminations, en faveur de la solidarité, de la recherche commune de la vérité et, par conséquent, du bon usage de l'information et, surtout, des données". 

González Huesa, qui était également accompagné du ministre de la Santé, Enrique Ruiz Escudero, d'Alberto Durán et du journaliste Miguel Ángel Noceda, a raconté comment le livre a vu le jour : l'excitation lorsqu'on lui a demandé de l'écrire, les trois nuits consécutives à compiler les articles, la correction, les doutes... Et il a également rappelé l'indépendance dont il a bénéficié depuis qu'il a commencé à écrire ces textes en 2005. "La vertu de Servimedia est d'être le média le plus ouvert du monde et le moins idéologique", a déclaré l'auteur, qui a défendu le devoir du journaliste de connaître la société qui l'entoure et de "faire bouger les consciences". 

jose-manuel
PHOTO/JORGE VILLA

l a également évoqué son parcours professionnel et sa lutte constante pour l'obtention de droits sociaux, comme, par exemple, la modification de l'article 49 de la Constitution pour éliminer le mot "handicapé" : "Nous allons y arriver", a déclaré González Huesa avant de conclure son discours par des mots de remerciement pour sa femme et ses filles et pour son autre famille, "qui est la ONCE". 

Mais cet événement était plus qu'une simple présentation. Tous les intervenants se sont accordés pour souligner la bonté et le professionnalisme de l'auteur, "son effort pour parvenir à un véritable journalisme", comme l'a dit Mayte Antona ; "sa lutte pour les droits sociaux, pour la profession et pour les citoyens", comme l'a souligné Noceda, récemment élue présidente de la FAPE ; ou encore son implication pour que "beaucoup de réalisations soient réelles", comme l'a souligné Durán. 

jose-manuel
PHOTO/JORGE VILLA

Des éloges également partagés par le ministre régional de la Santé "pour son analyse minutieuse et attentive de la réalité sociale" et qu'il a étendus au travail du Cermi pour faire progresser l'inclusion et la qualité de vie des personnes handicapées. Non sans avoir rappelé l'engagement de la Communauté de Madrid, par le biais de différents ministères, à promouvoir cette inclusion, Ruiz Escudero a déclaré que le livre "contribue aux objectifs du Cermi" et a témoigné de son admiration à tous ceux qui, depuis 25 ans, vont "dans la bonne direction"