PUBLICIDAD

Iberdrola

Des milliers de personnes manifestent en Australie contre les mesures Covid-19

Des milliers de manifestants sont descendus dans la rue en Australie pour protester contre les vaccinations obligatoires et les restrictions imposées pour lutter contre le virus
Le Premier ministre australien Scott Morrison

AAP/DEAN LEWINS  -   Le Premier ministre australien Scott Morrison

Des milliers de personnes sont descendues dans les rues d'Australie samedi pour protester contre les mesures de vaccination obligatoire contre le coronavirus, tandis que des groupes plus restreints se sont rassemblés pour soutenir les mesures prises par le pays, qui lui ont valu d'être l'un des pays les plus vaccinés au monde. 

Selon les données compilées et publiées par Aljazeera, le pourcentage d'Australiens âgés de 16 ans et plus entièrement vaccinés contre le coronavirus au 19 novembre était de près de 85 %. 

Bien que les vaccinations soient volontaires dans tout le pays, certains États ont pris la décision d'exiger une vaccination complète pour diverses professions, interdisant aux personnes non vaccinées de participer à certaines activités de plein air, notamment de manger dans des restaurants et d'assister à des concerts. 

Un agent de santé tient une dose de vaccin Sinovac.
REUTERS/WILLY KURNIAWAN - Un agent de santé tient une dose de vaccin Sinovac

Des milliers de manifestants se sont rassemblés dans les rues de Melbourne, deuxième ville d'Australie, pour défiler contre les vaccins.

Les manifestants ont pris d'assaut les rues alors que les familles contemplaient les vitrines et les décorations de Noël de la ville, tenant des banderoles portant des inscriptions telles que "combattez la tyrannie" et "les vies sans vaccins comptent", tout en criant et en appelant à la "liberté". 

De même, les rues de Melbourne n'étaient pas les seules où des protestations ont eu lieu ; à Sydney, Perth et Brisbane, il y avait également plusieurs groupes de manifestants, surveillés par la police au cas où un comportement indiscipliné serait observé.  

Vaccin Covid-19
PHOTO/ARCHIVO - Vaccin Covid-19

Ces manifestations anti-vaccination se déroulent depuis plusieurs semaines dans les principales régions d'Australie, attirant des citoyens ordinaires, des groupes politiques d'extrême droite et des adeptes de diverses théories du complot, et à certaines occasions, les manifestations ont tourné à la violence.

Malgré cela, le mouvement anti-vaccination reste minoritaire, avec une opposition reflétée dans les sondages nationaux à moins de 10 %. 

Cependant, une manifestation contre cette opposition a eu lieu dans la ville de Melbourne et a attiré une foule de centaines de personnes, organisée sous le slogan "Don't scab, get the jab" et organisée par le groupe Campaign Against Racism & Fascism, qui soutient également les mesures contre le coronavirus.

Des personnes font la queue pour recevoir le vaccin COVID-19 d'AstraZeneca dans un centre de vaccination à Kuala Lumpur, en Malaisie, le 5 mai 2021.
REUTERS/LIM HUEY TENG - Des personnes font la queue pour recevoir le vaccin COVID-19 d'AstraZeneca dans un centre de vaccination à Kuala Lumpur, en Malaisie, le 5 mai 2021

"La Campagne contre le racisme et le fascisme condamne les manifestations anti-vaccins scandaleuses et réactionnaires de Melbourne. Nous défendons la santé, la sécurité et la solidarité sociale, et nous nous opposons à l'extrême droite sous toutes ses formes. Nous appelons tous les pro-vaccins, pro-syndicats et anti-fascistes à se joindre à la lutte contre l'extrême droite, les anti-vaccins et les anti-réglementation", publie le groupe Campaign Against Racism & Fascism sur son site officiel. 

Le groupe appelle également la société internationale à manifester son soutien à la vaccination et son rejet des groupes radicaux d'extrême droite, sous le slogan "pro-vax, pro-syndicat, anti-fasciste" et le hashtag #DontScabGetTheJab.

Nahui Jiménez, l'un des principaux organisateurs de la manifestation antifasciste, a déclaré à l'Australian Broadcasting Corporation (ABC) que la manifestation était organisée pour envoyer "un message de solidarité" aux professionnels de la santé du pays. 

"La majorité des gens soutiennent ces mesures sanitaires qui ont effectivement aidé des millions de personnes à ne pas contracter le COVID", a ajouté Nahui Jimenez. 

Vacuna para el Covid-19
PHOTO/ARCHIVO - Vacuna para el Covid-19

Récemment, le responsable de l'Open d'Australie, le premier tournoi du Grand Chelem de la saison, a annoncé samedi que tous les joueurs et professionnels du tennis devaient être vaccinés pour participer au tournoi, qui se tiendra à Melbourne en 2022.

Cette mesure va de pair avec l'obligation de vaccination imposée par le Territoire du Nord de l'Australie aux travailleurs en contact avec le public, notamment les réceptionnistes, les employés de supermarchés et les guides touristiques.

Les travailleurs non vaccinés ne disposant pas d'une exemption médicale ne seront pas autorisés à conserver leur emploi et risquent une amende de 3 670 dollars s'ils ne se conforment pas aux règles sanitaires, selon l'EFE. 

Le Directeur général de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), Tedros Adhanom Ghebreyesus
REUTERS/FABRICE COFFRINI - Le Directeur général de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), Tedros Adhanom Ghebreyesus

Samedi, 1 166 nouveaux cas de Covid-19 ont été signalés dans le seul État de Victoria, et 182 en Nouvelle-Galles du Sud, où près de 92 % de la population est entièrement vaccinée.

Selon l'Organisation mondiale de la santé, l'Australie n'a enregistré qu'environ 760 cas confirmés et 7,5 décès pour 100 000 personnes, soit moins que de nombreux autres pays développés, comme le Royaume-Uni, qui a confirmé 14 000 nouveaux cas et 211 décès pour 100 000 personnes.   

La Nouvelle-Zélande, qui présente également des taux de vaccination élevés, a enregistré 172 nouveaux cas, après avoir atteint un taux de vaccination complète de 83 % pour l'ensemble de la population.