Des universités des Émirats et d'Israël collaborent dans le domaine de l'intelligence artificielle

La coopération vient après l'accord de paix et l'établissement de relations diplomatiques entre le pays arabe et l'hébreu
Intelligence artificielle Université d'Abu Dhabi

 -   Intelligence artificielle Université d'Abu Dhabi

L'Université Mohammed bin Zayed al-Nahyan aux Émirats arabes unis (EAU) et l'Institut Weizmann des sciences en Israël ont signé un accord de collaboration pour la recherche technologique liée à l'intelligence artificielle.

Les deux entités ont signé un protocole d'accord qui englobe « des programmes d'échange d'étudiants et de post-doctorants, des conférences et des séminaires, diverses formes d'échange entre chercheurs et ressources informatiques, ainsi que la création d'un institut virtuel d'intelligence artificielle », selon un communiqué de l'agence de presse d'État de l'Émirat, WAM.

Cet accord fait suite à la normalisation des relations diplomatiques entre les EAU et Israël intervenue le 13 août dernier, dont la signature officielle est prévue mardi prochain à la Maison Blanche à Washington, le tout sous la médiation des Etats-Unis. 

En outre, en matière scientifique, les ministres de la santé des pays hébreux et arabes ont convenu de renforcer la coopération médicale dans le domaine de la recherche scientifique et plus particulièrement dans la lutte contre COVID-19.

L'université d'intelligence artificielle de l'émirat, qui porte le nom du prince héritier d'Abu Dhabi, a été créée l'année dernière et accueillera en janvier 2021 sa première promotion de 101 étudiants de 31 pays.

L'entité a assuré que cet accord renforcera le projet phare de l'Institut Weizmann, l'Initiative d'intelligence artificielle pour la recherche scientifique, qui vise à « développer le potentiel de l'IA pour accélérer l'acquisition de connaissances dans des projets qui nécessitent le traitement d'un grand nombre de données, comme la biomédecine, la recherche environnementale, la chimie, l'astrophysique ou l'éducation ».

Les Émirats sont devenus le troisième pays arabe à établir des relations avec Israël depuis les guerres arabo-israéliennes de 1967 et 1973, après l'Égypte en 1979 et la Jordanie en 1994. Après l'initiative du pays du Golfe, le Bahreïn est également arrivé, qui a signé vendredi l'établissement de liens diplomatiques avec l'État israélien, le tout dans l'intention de pacifier la région du Moyen-Orient.