Dix missiles lancés sur une base irakienne utilisée par les troupes américaines

C'est la deuxième attaque du mois dernier contre une base américaine
La base militaire d'Ain al-Asad, dans la province irakienne d'Al-Anbar, où sont stationnées les troupes américaines, a été attaquée mardi avec dix missiles.

AFP/AYMAN HENNA  -   La base militaire d'Ain al-Asad, dans la province irakienne d'Al-Anbar, où sont stationnées les troupes américaines, a été attaquée mardi avec dix missiles.

La base militaire d'Ain al-Asad, dans la province irakienne d'Al-Anbar (ouest), où sont stationnées les troupes américaines, a été attaquée mardi avec dix missiles, laissant un mort, a rapporté l'agence de presse d'Etat INA.

"La base d'Ain al-Asad dans la province d'Ain al-Asad a été touchée par dix missiles", a rapporté l'INA dans un rapport laconique citant une source de sécurité anonyme.

C'est la deuxième attaque au cours du mois dernier contre une base américaine après qu'un entrepreneur de l'armée américaine ait été tué le 15 février dans une autre attaque à la roquette contre une base à Erbil, au Kurdistan irakien, dans une attaque qui a également blessé un soldat américain et d'autres entrepreneurs.

De plus, une semaine plus tard, deux missiles ont frappé la zone autour de l'ambassade américaine à Bagdad sans faire de victimes.

En représailles, Washington a bombardé des positions de la milice irakienne pro-iranienne, qu'il accuse de ces attaques, dans l'est de la Syrie, tuant un milicien et en blessant deux autres.