Emirates signe un accord de 23 milliards de dollars pour acheter des F-35 et des drones aux Etats-Unis 

Les EAU s'engagent à réduire les tensions et à instaurer un nouveau dialogue régional 
F35 avión de combate

 -   Le F-35 Lightning II est une famille américaine de chasseurs furtifs monoplaces, monomoteurs et tous temps.

 

Les Émirats arabes unis ont achevé la signature d'un accord de 23 milliards de dollars avec les États-Unis pour l'achat de matériel de défense et de 50 avions de chasse F-35 américains. Dans une déclaration sur son site web, l'ambassade des EAU à Washington a déclaré avoir finalisé "des lettres d'accord (LOA) avec le gouvernement américain pour l'acquisition d'avions de combat F-35 Joint Strike Fighter et d'autres équipements de défense, comme annoncé précédemment. 

L'ambassade a ajouté que les LOA ont été clôturés mardi et a confirmé les termes de l'achat des EAU, y compris les coûts, les spécifications techniques et les calendriers de livraison. Les contrats comprennent "jusqu'à 50 chasseurs F-35A pour une valeur de 10,4 milliards de dollars, 18 drones MQ-9B pour une valeur de 2,97 milliards de dollars et diverses munitions pour une valeur de 10 milliards de dollars", selon la déclaration. Il a ajouté que le dernier paquet de défense, signé le dernier jour du président américain sortant Donald Trump, "confirme le partenariat entre les EAU et les États-Unis en renforçant l'interopérabilité militaire pour contrer les menaces régionales en évolution. 

En outre, l'ambassade a noté que l'accord était également "conforme à la stratégie de défense nationale bipartite des États-Unis qui consiste à permettre aux partenaires d'assumer une plus grande responsabilité pour leur propre sécurité et celle de la collectivité au Moyen-Orient. La mission de l'émirat a également noté que le Sénat américain avait rejeté une tentative de blocage des ventes en décembre de l'année dernière. 

La déclaration de l'ambassade a également réitéré que les EAU étaient engagés dans une réduction des tensions et un nouveau dialogue régional. Le prince héritier d'Abou Dhabi, Cheikh Mohammed bin Zayed Al-Nahyan, a déclaré jeudi que les EAU se réjouissaient de travailler avec le président américain Joe Biden "pour surmonter les défis mondiaux communs" et étaient "prêts à renforcer les efforts pour soutenir la paix dans notre région.