Emmanuel Macron et Mohammed bin Salman approfondissent la coopération entre la France et l'Arabie saoudite

Le président français s'est rendu en Arabie saoudite pour une nouvelle étape de sa tournée dans le Golfe, après avoir visité les Émirats et le Qatar
Le prince héritier saoudien Mohammed bin Salman

PHOTO/Bandar Algaloud/Courtesy of Saudi Royal Court/Handout via REUTERS  -   Le prince héritier saoudien Mohammed bin Salman

Le président français Emmanuel Macron est arrivé samedi en Arabie saoudite, où il a rencontré le prince héritier Mohammed bin Salman pour discuter des questions de coopération bilatérale entre les deux nations, dans le cadre de la tournée du dirigeant français dans le Golfe. 

Le président français a rencontré le prince héritier saoudien à Djeddah et les deux hommes ont abordé diverses questions liées à la coopération entre les deux pays et à l'actualité importante au Moyen-Orient. 

En ce qui concerne la situation régionale, selon divers médias tels que Arab News et Europa Press, Emmanuel Macron a obtenu l'engagement de Mohammed bin Salman de normaliser les relations avec le Liban après le boycott régional imposé au pays libanais en raison des déclarations controversées du ministre de l'information, désormais démissionnaire, sur la guerre au Yémen et l'intervention saoudienne et émiratie dans cette guerre. 

Lors de son précédent séjour aux Émirats, Emmanuel Macron avait souligné que l'Arabie saoudite était essentielle pour défendre la paix et la stabilité au Moyen-Orient, mais aussi pour aider l'aide française au Liban, pays dévasté par des conflits internes et une grave situation économique.

El presidente de Francia, Emmanuel Macron
PHOTO/CONSEIL EUROPÉEN - Le président de la France, Emmanuel Macron

M. Macron s'était auparavant rendu aux Émirats arabes unis et avait scellé un important contrat d'un million de dollars par lequel la France est parvenue à vendre 80 avions de combat Rafale et 12 hélicoptères Caracal pour une valeur de 18 milliards de dollars, à la suite de l'accord conclu par le président français avec Mohamed bin Zayed, prince héritier d'Abu Dhabi. Un accord qui garantira des milliers d'emplois en France au cours de la prochaine décennie. 

La rencontre entre Emmanuel Macron et Mohammed bin Salman a également permis de convenir que les entreprises saoudiennes et françaises collaboreront dans divers secteurs tels que l'énergie, la finance et le tourisme. Tout ceci est lié à la stratégie de l'Arabie saoudite de diversifier son économie pour ne pas dépendre exclusivement du pétrole, dans le cadre du plan Vision 2030. 

Emmanuel Macron a souligné que l'Arabie saoudite est le plus grand pays du Golfe et un acteur clé dans la gestion de la situation au Moyen-Orient. "Qui peut penser, pas même une seconde, que l'on peut aider le Liban, que l'on peut préserver la paix et la stabilité au Moyen-Orient sans parler à l'Arabie saoudite", a déclaré Macron aux médias.

El hijo del rey Salman
AFP/FAYEZ NURELDINE - Le fils du roi Salman

M. Macron a obtenu de M. Bin Salman l'engagement de résoudre le dernier conflit diplomatique entre l'Arabie saoudite et le Liban. Ils ont également discuté de la situation de la guerre au Yémen, où la coalition arabe dirigée par l'Arabie saoudite lutte contre les rebelles Houthis soutenus par l'Iran, qui tentent de saper le gouvernement légalement établi, ainsi que de la situation en Libye, où, après dix ans de guerre civile, des élections devraient être organisées d'ici la fin du mois de décembre pour achever une nécessaire transition démocratique après un conflit national dans lequel différents pays se sont ingérés, prenant parti en faveur des parties adverses, comme la Turquie et le Qatar d'une part, et l'Arabie saoudite, les Émirats et la Russie d'autre part. L'engagement du royaume saoudien à empêcher le développement ou la prolifération des groupes djihadistes a également été obtenu. 

La France a également remporté un autre contrat majeur d'une grande importance économique en Arabie saoudite après la vente de 80 avions de combat Rafale aux Émirats arabes unis. À cet égard, l'Arabie saoudite a annoncé l'achat de 26 hélicoptères français à usage civil, au profit de la société Airbus, ainsi qu'un contrat avec la société Veolia pour la fourniture d'eau potable et le traitement des eaux usées à Riyad, comme le rapporte La Vanguardia.