Google bat Microsoft dans la guerre des navigateurs

Le navigateur de Google fait l'objet de très vives critiques pour avoir vendu les données de ses utilisateurs
Atalayar_Google

 -  

Les entreprises de la Silicon Valley se livrent d'innombrables batailles dans le domaine de la fibre optique. L'une des batailles les plus féroces de ces dernières années a été le contrôle de la navigation sur le web. Les "compagnons de route" de l'humanité à travers l'éther virtuel ont dû plier le genou devant l'hégémonie du navigateur Chrome de Google. Mais est-ce le bon choix ?

"Avec une part de marché de 68,2% sur les PC, Chrome, le navigateur web de bureau préféré des internautes du monde entier depuis mi-2012, jouit d'une popularité croissante", indique le prestigieux portail Statista. La vérité est que Chrome tient la tête et que le reste de ses concurrents sont à une distance abyssale. Safari gère 9,8 % des déplacements sur Internet, contre 8,1 % pour Edge de Microsoft et 7,4 % pour Firefox.

Un classement récent de W3Counter offrait les mêmes positions, bien qu'avec des chiffres différents. Chrome détenait 65,3 % du marché, Safari 17,1 %, Internet Explorer et Edge 5,6 % et Firefox 4,3 %.

Safari ne peut pas concurrencer Chrome, même de loin, car c'est un navigateur qui ne peut être utilisé que sur les appareils Apple, ce qui nuit à sa pénétration du marché. Firefox est considéré comme le navigateur le plus sûr, mais cette même circonstance le conduit à être plus lent, ce qui lui a fait perdre du potentiel.

Le dernier leader, leader

Chrome a été le dernier navigateur à arriver sur le marché. Selon PcWorld, la clé de son succès pourrait résider dans le fait que "les publicités pleine page et les publicités à rebours, ainsi que celles qui diffusent automatiquement de l'audio et de la vidéo, sont éliminées". L'expérience de l'utilisateur est ainsi bien meilleure et les vitesses de chargement plus rapides."

Atalayar_Microsoft
REUTERS/DADO RUVIC - Microsoft

"Google vous assure un financement continu et le fait d'être toujours à la pointe des améliorations et des nouvelles fonctionnalités ; cependant, c'est aussi l'une des multinationales les plus influentes et les plus rentables du monde, et en tant que telle, son objectif ultime est le profit, et tout le monde n'est pas à l'aise à l'idée de leur laisser ses données, personnelles et non personnelles." Avantages et inconvénients du navigateur par excellence, décrits dans TuBlogTecnológico.

Edge apparaît incorporé dans Windows 10, le système d'exploitation qui tient le haut du pavé dans les ordinateurs. ADSLZone indique que "sa principale vertu est la simplicité de toute son interface, puisque n'importe qui pourra la manipuler avec une certaine aisance en très peu de temps. Ses paramètres de sécurité sont beaucoup plus faciles à optimiser que dans d'autres navigateurs. En outre, chaque nouvelle mise à jour lui confère une vitesse accrue, ce qui le place au même niveau que Google Chrome à cet égard".

L'apparition de Edge en 2015 et la révision du navigateur en 2020 ont condamné le mythique Explorer, que tous les utilisateurs ont utilisé lorsque nous avons commencé à naviguer sur Internet, à disparaître. La date de l'épitaphe d'Explorer est déjà fixée au 15 juin 2022.

Opera fait également partie des systèmes d'exploitation. Bien qu'il soit bien connu des internautes, il ne représente que 1,5% de la navigation sur Internet. Brave, dont la principale vertu est la vitesse de chargement, est également relativement récent.

Les principales entreprises technologiques de navigation sur Internet ont enregistré des bénéfices importants l'année dernière. En termes nets (après impôts), Apple a obtenu 49,172 milliards de dollars, soit 4% de plus qu'en 2019 ; Alphabet (Google) a enregistré 15,227 milliards de dollars, soit une hausse de 42,0%, et Microsoft 44,281 milliards de dollars, soit une hausse de 13%