PUBLICIDAD

Iberdrola

Iberdrola double son investissement en R+D+I pour atteindre 4 milliards d'euros d'ici 2030

L'entreprise espagnole a alloué plus de 2 milliards d'euros au cours des dix dernières années
ignacio-galan-iberdrola

 -   Ignacio Galán, président et directeur général d'Iberdrola

Iberdrola franchit une nouvelle étape dans son engagement en faveur de l'innovation. L'entreprise vise à dépasser les 4 000 millions d'euros d'investissement dans les activités d'innovation, de développement et de recherche (R+D+I) d'ici 2030. Ainsi, elle doublera ses investissements dans ce domaine d'ici la fin de la décennie.

Ces ressources sont destinées à être affectées principalement à des projets liés aux énergies renouvelables, aux réseaux intelligents, à la transformation numérique, à l'hydrogène vert et au développement de solutions personnalisées pour nos clients. L'objectif est d'accélérer la transition énergétique en s'attaquant non seulement à la crise climatique, mais aussi en améliorant la sécurité énergétique, la compétitivité et la création d'emplois durables tout au long de la chaîne de valeur.

Grâce à l'incorporation de nouvelles solutions technologiques propres et efficaces, l'entreprise est devenue le moteur de la transition vers un modèle énergétique durable, compétitif et sûr basé sur l'électrification. En fait, Iberdrola, qui est l'entreprise privée au monde qui investit le plus dans la R+D+I - selon les données du rapport "The 2021 Industrial Investment Scoreboard" préparé par la Commission européenne -, a alloué 2 000 millions d'euros au cours de la dernière décennie.

En 2021, Iberdrola a investi 337,5 millions dans la R+D+I, soit 15 % de plus que l'année précédente, et le nombre de projets d'innovation en cours s'élève à 250. Le plan stratégique à l'horizon 2025 présenté le 9 novembre dernier prévoit que les investissements passeront à 420 millions cette année-là et atteindront 550 millions par an en 2030. Sa stratégie de R+D+I figure également dans son rapport sur l'innovation 2020-2022, récemment publié par l'entreprise.

Progresser dans l'innovation pour la transition énergétique

Grâce à cet effort, l'entreprise a été le fer de lance du développement de solutions qui favorisent la décarbonisation, comme les réseaux intelligents, avec des initiatives telles que le Global Smart Grids Innovation Hub. Situé à Bilbao, ce centre est devenu une référence internationale et apportera une réponse aux défis de la transition énergétique. 

Le centre agit comme un moteur de l'innovation, en combinant la capacité technologique de l'entreprise avec celle de plus de 80 entités et entreprises collaboratrices : fournisseurs, universités, centres technologiques et start-ups. Il servira également à attirer des fournisseurs stratégiques et des talents internationaux, renforçant ainsi l'écosystème commercial.

Le Hub a déjà identifié plus de 120 projets d'une valeur de 130 millions d'euros pour le développement de solutions de numérisation du réseau, l'intégration des énergies renouvelables, le déploiement de véhicules électriques et de systèmes de stockage de l'énergie.

Dans le domaine des réseaux, elle continue également à intégrer des systèmes de numérisation et d'intelligence artificielle dans les infrastructures de transmission et de distribution, dans le but de continuer à accroître la sécurité et la qualité de l'approvisionnement.

Dans le domaine des énergies renouvelables, il convient de souligner l'impulsion donnée ces dernières années à l'énergie éolienne offshore, dont elle possède déjà des actifs en exploitation et en construction avancée aux États-Unis, au Royaume-Uni, en France et en Allemagne, et en développe d'autres, fixes ou flottants, dans ces mêmes pays ainsi qu'en Suède, en Pologne, en Norvège et au Japon. 

L'entreprise s'est également engagée dans le stockage hydroélectrique par pompage, une technologie dans laquelle elle a récemment inauguré la gigabatterie Tâmega, l'un des plus grands projets en Europe au cours des 25 dernières années ; ou dans la promotion de nouvelles utilisations de l'électricité, comme la production d'hydrogène vert, un nouveau vecteur énergétique dans lequel Iberdrola possède déjà la plus grande usine à usage industriel de notre continent.

En outre, l'entreprise encourage une culture fondée sur la créativité. À cette fin, le campus d'innovation et de formation, un complexe de 180 000 m2 doté d'installations ultramodernes à San Agustín de Guadalix (Madrid), est devenu le centre mondial de l'entreprise pour la connaissance, l'innovation et l'employabilité. Avec près de 13 000 personnes se formant chaque année dans ses salles de cours, il représente l'engagement d'Iberdrola en faveur de la technologie, de la R&D et de la collaboration avec les centres technologiques comme leviers pour mener la transition énergétique, la relance verte de l'économie et l'emploi et l'employabilité des jeunes et des professionnels seniors dans les secteurs d'avenir.

L'entreprise a également continué à lancer de nouveaux produits et services compétitifs et intelligents pour les clients, en intégrant des technologies telles que la blockchain, le Big Data et l'intelligence artificielle. Grâce à des solutions d'autoconsommation, à la gestion de l'énergie, aux véhicules électriques et aux pompes à chaleur, Iberdrola permet à ses clients de minimiser le coût de leurs factures et leur impact sur l'environnement tout en optimisant leur confort et en gardant le contrôle sur leurs options et leurs choix énergétiques.

ignacio-galan-iberdrola
Ignacio Galán, président et directeur général d'Iberdrola
Iberdrola et les jeunes pousses du secteur de l'énergie

Cette année, Iberdrola célèbre 15 ans d'innovation dans le secteur de l'énergie à travers son programme de démarrage PERSEO. Cela a aidé la compagnie à mettre en œuvre des solutions innovantes pour promouvoir les énergies renouvelables, la décarbonisation et l'électrification de l'économie, la numérisation des réseaux, la promotion d'un stockage efficace et la protection de l'environnement. L'initiative, qui compte actuellement huit entreprises en portefeuille, a créé au fil des ans un écosystème mondial de start-up grâce à un investissement de plus de 100 millions d'euros.

La dernière grande étape de PERSEO remonte à mai dernier, lorsqu'elle a créé Andromeda, le premier grand fonds de capital-risque technologique ayant des objectifs spécifiques en matière de durabilité. Le fonds, qui aspire à avoir une taille de 300 millions d'euros, est né, en plus d'Iberdrola, avec la participation publique à travers l'ICO Next Tech Fund, avec celle de Nortia Capital et Seaya Ventures, qui est chargé de sa gestion. 

L'écosystème du programme comprend plus de 7 500 startups, dont des licornes - des entreprises valorisées à plus d'un milliard de dollars - comme le fabricant de solutions de recharge pour véhicules électriques Wallbox.

Les projets pilotes permettent aux startups d'accéder à de grands volumes de données et à des actifs énergétiques réels en testant leurs technologies dans un environnement réel, tout en offrant des investissements aux startups ayant le plus grand potentiel de croissance. Ces deux formules permettent de mieux connaître le marché et d'accéder directement aux technologies clés.