PUBLICIDAD

Iberdrola

Iberdrola remporte son plus grand projet de réseau au monde : elle construira une ligne électrique de 1 700 kilomètres au Brésil

Elle remporte deux lots lors de la vente aux enchères : l'un de 1 707 kilomètres entre les États de Minas Gerais et de São Paulo et l'autre, situé dans le Mato Grosso do Sul
Logo du fournisseur d'électricité espagnol Iberdrola

AFP/PHILIPPE DESMAZES  -   Logo du fournisseur d'électricité espagnol Iberdrola

Iberdrola fait un pas de géant au Brésil. Selon l'Agence nationale de l'électricité (Aneel), la société, par l'intermédiaire de sa filiale Neoenergia, s'est vu attribuer, lors de la vente aux enchères de lignes de transport d'électricité qui s'est tenue jeudi, la plus grande ligne de réseau électrique au monde, soit 1 700 kilomètres.

Plus précisément, Neoenergia a remporté deux des 13 lots proposés : le premier, de 1 707 kilomètres, est le projet le plus long proposé aux enchères, entre les États de Minas Gerais et de São Paulo. La société a également remporté le contrat de 291 kilomètres dans l'État du Mato Grosso do Sul. Selon le régulateur, l'investissement dans ces projets s'élèvera à 5,5 milliards de reals brésiliens (environ 1 milliard d'euros) et permettra de créer plus de 11 000 emplois pendant la construction.

L'entreprise s'est engagée dans cette vente aux enchères grâce à son cadre réglementaire attractif - les revenus sont liés à l'inflation - et à la sécurité juridique du pays. "L'acquisition des actifs renforce l'expansion de Neoenergia dans le segment de la transmission et consolide l'engagement de la société dans le développement du secteur électrique du pays. Nous avons joué un rôle important dans l'exécution du projet de transmission au cours des cinq dernières années, ce qui nous renforce sur ce marché. Les excellents partenariats avec les entreprises de construction et les fournisseurs nous permettent d'obtenir des conditions très favorables", déclare Eduardo Capelastegui, futur PDG de Neoenergia à partir du 15 juillet 2022.

PHOTO/ARCHIVO – Iberdrola
PHOTO/ARCHIVE – Iberdrola

Le projet, d'une longueur de 1 707 km, vise à accroître la capacité de transmission de la région nord de Minas Gerais, afin que l'énergie produite par des sources renouvelables puisse circuler. Il se compose de trois lignes de 500 kV, plus une ligne de 440 kV. La nouvelle sous-station de 500 kV New Bridge 3 sera également construite. Le délai accordé par le régulateur pour sa construction est de 60 mois à compter de la signature du contrat de concession le 30 septembre 2022. Ce projet pourrait créer environ 10 000 emplois pendant la construction.

Le second prévoit la construction de 291 kilomètres de lignes dans neuf municipalités de l'État du Mato Grosso do Sul, avec deux lignes et sections de 230 kV et une sous-station 230/138 kV Paraíso 2 - 2x150 MVA. L'objectif est l'intégration des petites centrales hydroélectriques Fundãozinho, Areado et Bandeirante et le raccordement de la distribution dans la région de Paraíso. Le délai d'achèvement estimé par le régulateur est de 48 mois et environ 1 250 emplois sont attendus pendant la construction.
 

PHOTO/ARCHIVO – Ignacio Sánchez Galán, presidente de Iberdrola
PHOTO/ARCHIVE - Ignacio Sánchez Galán, président d'Iberdrola
Les réseaux, des atouts essentiels pour Iberdrola

Le Brésil est l'un des marchés de croissance d'Iberdrola. La société dispose de plus de 2 300 kilomètres de lignes de transmission en service dans le pays, suite à la réalisation des livraisons aux enchères d'avril 2017, avec un délai moyen de 15 mois par rapport au délai de l'Agence nationale de l'électricité (ANEEL).
 
Elle compte également 4 000 kilomètres en construction, répartis dans les cinq régions du Brésil. La société a acquis le lot 4 lors de la vente aux enchères de décembre 2021 et, depuis 2017, elle a ajouté 13 projets. Dans ses derniers projets, la société a fait preuve d'efficacité et d'engagement en matière de création de valeur, en respectant une politique stricte d'allocation des capitaux et en produisant des rendements sûrs pour ses actionnaires.