Israël, les Émirats, le Maroc et Bahreïn lancent leur première initiative commune pour défendre le rôle des femmes dans les processus de paix

Cette déclaration historique a été présentée au Conseil des droits de l'homme des Nations unies
Consejo de los Derechos Humanos

REUTERS/DENIS BALIBOUSE  -   Vue générale de la session du Conseil des droits de l'homme

Le Conseil des droits de l'homme des Nations unies a tenu sa dernière session mercredi dans un climat d'instabilité mondiale et chargé d'exigences. Entre autres événements, le 48e sommet a vu la présentation d'une déclaration commune au nom de Bahreïn, des Émirats, d'Israël et du Maroc, conjointement avec l'Université pour la paix, une agence des Nations unies basée au Costa Rica, qui a été approuvée par 50 pays.

Le représentant permanent du Royaume de Bahreïn, Yusuf Abdulkarim Bucheeri, a présenté la déclaration sur le rôle des femmes dans la diplomatie et le travail pour la paix. Le document réaffirme le rôle fondamental des femmes dans les processus de paix et la prévention des conflits, et appelle tous les États à s'engager fermement à assurer la promotion des femmes dans la diplomatie préventive et la consolidation de la paix. L'ambassadeur espagnol et délégué permanent de l'Université pour la paix auprès de l'ONU, David Fernández Puyana, a déclaré qu'avec cette réalisation, l'institution "remplit son mandat".

Mujeres protesta Marruecos
AFP/FADEL SENNA  -  Des femmes marocaines crient des slogans lors d'une manifestation appelant à l'égalité des sexes à l'occasion de la Journée internationale de la femme

La déclaration commune est la première initiative officielle présentée par Israël et les États arabes qui ont normalisé leurs relations dans le cadre des accords d'Abraham, un pacte historique pour la région. Le représentant permanent d'Israël auprès des Nations unies, Meirav Eilon Shahar, a déclaré : "Je suis particulièrement heureux que la question importante des femmes dans les processus de paix soit au centre de cette déclaration et je pense que cela témoigne de la nouvelle dynamique que nous voulons promouvoir dans notre région et au-delà.

L'ambassadeur de Bahreïn a déclaré que la missive "est conforme à l'expérience distinguée de Bahreïn en matière d'autonomisation des femmes bahreïnies et de renforcement de leur rôle de leader dans l'établissement des fondements de la paix et de la sécurité internationales, grâce à sa présence diplomatique notable et reconnue dans les forums internationaux. En outre, il transmet un important message de paix issu des valeurs profondément enracinées de la société bahreïnienne, de la vision de ses sages dirigeants et de son expérience pionnière dans le domaine de la coexistence pacifique et de la tolérance religieuse".

Mujer revolución pancarta
PHOTO/REUTERS  -  Un manifestant porte une banderole lors d'une marche pour la Journée internationale de la femme à Alger, en Algérie, le 8 mars 2020

Le représentant du Maroc auprès des Nations unies, Omar Zniber, s'est exprimé dans le même sens : "L'initiative s'inscrit dans la volonté et la nécessité d'œuvrer de manière communautaire et active à la construction de la paix et de la sécurité, sur la base des relations et des opportunités entre les personnes, en plaçant la femme au centre de l'action pour la construction de la paix et la résolution des conflits. Nous sommes très heureux, en tant que délégation marocaine, de promouvoir cette action".

La diplomate émiratie et représentante permanente auprès des Nations unies a ajouté que les Émirats arabes unis ont réalisé "d'importants progrès pour faire avancer le programme relatif aux femmes, à la paix et à la sécurité, notamment le lancement de l'initiative Sheikha Fatima pour les femmes, la paix et la sécurité et le lancement du premier plan d'action national des Émirats arabes unis en réponse à la résolution 1325 du Conseil de sécurité des Nations unies en mars 2021". La mission des EAU auprès de l'ONU continue de travailler avec toutes les missions sur cet agenda important."