PUBLICIDAD

Marruecos

La CAF articulera la création d'un marché du carbone en Amérique latine et dans les Caraïbes

Le marché du carbone offre une occasion historique pour la région de consolider sa position d'acteur clé dans le programme d'atténuation du carbone
bosque-arboles-medio-ambiente-caf

 -  

La CAF -banque de développement d'Amérique latine- renforcera les marchés du carbone de ses pays membres et articulera la compétitivité de l'offre de crédits carbone, afin de réduire les émissions de gaz à effet de serre, de mobiliser de nouvelles ressources financières pour lutter contre le réchauffement climatique et de répondre de manière cohérente et innovante à la demande internationale.

Les marchés du carbone consistent en des transferts volontaires ou obligatoires de réductions d'émissions entre pays. Bien qu'ils ne soient pas encore réglementés, lors de la COP26 à Glasgow, les pays ont convenu de commencer à activer les mécanismes nécessaires à leur fonctionnement.

L'objectif de l'Initiative pour le développement du marché du carbone en Amérique latine et dans les Caraïbes (ILACC) est de stimuler la compétitivité mondiale de l'offre de crédits carbone générés dans la région, en renforçant les conditions des futurs marchés volontaires et réglementés et en développant leur impact sur la création d'emplois, de revenus, de nouvelles technologies, de grappes d'entreprises vertes et la lutte contre la pauvreté.

Parmi les actions immédiates d'ILACC figurent l'élaboration d'un diagnostic régional sur le marché du carbone, le lancement de l'Observatoire ILACC du marché du carbone, la formation du Conseil scientifique, ainsi que la création du Forum régional ILACC afin d'étendre la collaboration multisectorielle pour diversifier et élargir la base des projets climatiques générés en ALC.

"La région possède un grand potentiel climatique, notamment grâce à sa capacité unique à proposer des solutions fondées sur la nature, qui ont un rôle clé à jouer dans l'atténuation des effets du changement climatique. En ce sens, le marché du carbone offre une opportunité historique pour l'Amérique latine, peut-être même plus importante que d'autres cycles d'expansion vécus par la région et associés à l'agrobusiness, aux mines et aux hydrocarbures", déclare Jorge Arbache, vice-président de la CAF pour le secteur privé.

L'ILACC favorisera également le développement du marché du carbone en renforçant les capacités institutionnelles de ses participants, ainsi qu'en soutenant la création de réglementations, d'incitations, de mécanismes de transparence, de financement et de cofinancement de projets, d'allocation de ressources, d'accès au marché et d'autres aspects qui contribuent à établir une bonne relation entre fournisseurs et acheteurs au niveau mondial.

L'ILACC travaillera dans les domaines suivants :

1) Le renforcement des capacités institutionnelles des institutions participantes, en cherchant à aligner les intérêts et les connaissances sur les coûts et les avantages du marché du carbone, et à combiner les efforts nationaux, avec les défis de la formation d'un marché régional.

2) Génération de connaissances - aborder les questions d'intérêt régional afin de générer une feuille de route orientée vers l'harmonisation des taxonomies, des normes, des méthodologies de vérification et des certifications, éléments centraux pour le fonctionnement efficace du marché du carbone.

3) Dialogue multisectoriel pour générer et diffuser des connaissances qui contribuent à accélérer les processus d'apprentissage et à renforcer les capacités du secteur privé, du secteur public et de la société civile, en renforçant les chaînes de valeur.

L'initiative ILACC s'inscrit dans la stratégie de la CAF visant à devenir la banque verte de l'Amérique latine et des Caraïbes, ce qui se traduira par un financement de 25 milliards de dollars US pour des projets verts au cours des cinq prochaines années. En outre, d'ici 2026, 40 % des opérations de la CAF seront liées à la croissance verte.