PUBLICIDAD

Iberdrola

La Chaire al-Ándalus propose la conférence "Les collections du Musée sépharade de Tolède"

La Fondation des Trois Cultures organise la Chaire qui accueille cet événement
fundación tres culturas

PHOTO/FUNDACION TRES CULTURAS  -  

L'idée de l'Espagne médiévale comme lieu de coexistence des religions dites du livre - judaïsme, christianisme et islam - a perduré jusqu'à aujourd'hui, devenant un puissant symbole de l'histoire du pays au-delà de ses frontières. La persistance de cette image est démontrée par la vitalité du débat sur les éventuels mythes et stéréotypes entourant le concept même de coexistence et par la prolifération de recherches et d'articles qui tentent d'établir une approximation plus précise du contexte historique. Au-delà de l'intérêt incontestable de ce débat, la réalité patrimoniale, architecturale, culturelle et linguistique de l'Espagne actuelle est sans doute la preuve la plus évidente de la profondeur de l'empreinte laissée par les cultures islamique et juive dans notre pays.

Cependant, la connaissance de l'héritage de ces cultures ne dépasse souvent pas les sphères académiques des universités, malgré l'intérêt croissant de la société pour l'apprentissage et l'approfondissement de ce domaine. La bonne réception de la série sur "Les arts de l'Espagne islamique" en est la preuve. Héritage, transcendance, actualité", que la Fondation Trois Cultures a organisé au cours du premier semestre 2021 dans le but de faire connaître à un large public la variété et la richesse du patrimoine andalou, ainsi que les dernières découvertes et débats sur le sujet.

Suite à la réponse positive à cette initiative et dans le but de poursuivre notre travail de diffusion de notre passé historique, Trois Cultures consacre le premier semestre de la Chaire al-Andalus de la nouvelle année au cycle "L'héritage juif dans la culture espagnole". Bien qu'il ne soit pas possible de dater les origines de la présence des Juifs dans la péninsule ibérique au moyen de vestiges archéologiques ou documentaires, les spécialistes la situent même quelques siècles avant l'ère chrétienne, bien qu'il faille attendre l'établissement d'al-Andalus et, surtout, les XIIe et XIIIe siècles, pour que soit atteint ce qui a été défini comme le zénith de la production culturelle juive dans de nombreuses régions, avec l'apparition de figures telles que Salomon Ibn Gabirol ou Hasday ibn Shaprut, considérées comme des classiques dans tout le monde juif. La contribution des grands intellectuels et auteurs juifs qui ont vécu en al-Andalus et dans les derniers royaumes chrétiens a eu un impact important tant sur la culture de l'Europe occidentale que sur le reste de la Méditerranée.

La série "L'héritage juif dans la culture espagnole" couvrira différents aspects de l'empreinte juive dans notre pays, du patrimoine matériel conservé dans nos musées à la création artistique et littéraire, en passant par les contributions de la culture hispano-juive et sépharade à la science, à la philosophie et aux coutumes. Enfin, l'héritage culturel sépharade au Maghreb et en Europe sera analysé.

La série s'adresse à un public général, ainsi qu'à un public spécialisé, afin de servir d'introduction à un domaine peu connu ou de point de départ pour une étude plus approfondie.

Le cycle est composé de six conférences données par certains des plus prestigieux spécialistes de la culture judéo-espagnole et sépharade de notre pays.
La dernière session du cycle, intitulée "Les collections du Musée sépharade de Tolède", aura lieu le jeudi 29 septembre 2022 à 19h00 et sera donnée par Carmen Álvarez Nogales, directrice du Musée sépharade de Tolède.