PUBLICIDAD

Iberdrola

La Chine stimule le secteur pétrolier et gazier de l'Irak

Le géant asiatique considère Bagdad comme la première destination pour les investissements au Moyen-Orient après avoir rejoint la route de la soie et provoque une forte augmentation des investissements
Campo petrolífero de Rumaylah, cerca de la ciudad portuaria de Basora, en el sur de Irak   AFP/HUSSEIN FALEN

AFP/HUSSEIN FALEN  -   Champ pétrolifère de Rumaylah, près de la ville portuaire de Basra, dans le sud de l'Irak.

La Chine poursuit son expansion mondiale sur la base de transactions et d'accords commerciaux qui, depuis un certain temps déjà, en font l'une des grandes puissances mondiales et l'avenir de l'économie mondiale. Plusieurs entreprises du géant asiatique investissent dans des pays où elles ouvrent des affaires et produisent une augmentation de leurs attentes économiques. L'une de ces destinations est l'Irak, que la Chine considère comme son meilleur allié pour les investissements au Moyen-Orient.

L'Irak et sa position sur le marché pétrolier représentent un investissement majeur de Pékin dans le domaine de l'énergie. Il y a trois ans, le pays a rejoint la Route de la soie et les investissements n'ont pas cessé.  

Un trabajador comprueba y ajusta la válvula de un oleoducto en el campo petrolífero de Majnoon, cerca de Basora, Irak, el 27 de marzo de 2022   PHOTO/REUTERS
PHOTO/REUTERS - Un ouvrier vérifie et ajuste une vanne d'oléoduc dans le champ pétrolier de Majnoon, près de Bassorah, en Irak, le 27 mars 2022.

L'une de ces entreprises chinoises est la China Engineering Company (CIMC), qui a récemment signé un accord avec Bagdad pour la création et l'installation d'une usine de traitement du gaz naturel. Il s'agit d'un contrat de 412 millions de dollars pour développer le projet avec Kuwait Energy et sa filiale en Irak.

L'usine sera construite dans la province de Diyala, l'une des régions du pays irakien où les plus grandes réserves de gaz ont été découvertes. Il s'agit du deuxième champ de gaz naturel d'Irak après celui d'Akkas, dans la province d'Anbar. Il devrait produire 300 millions de pieds cubes de gaz par jour

Mapa que muestra la Nueva Ruta de la Seda, un enorme proyecto chino de infraestructuras de carreteras, ferrocarriles y barcos   AFP/AFP
AFP/AFP - Carte montrant la Nouvelle route de la soie, un énorme projet chinois d'infrastructure routière, ferroviaire et maritime.

L'intérêt de la Chine pour le gaz irakien augmente de jour en jour. Cette annonce dispose d'environ 132 trillions de pieds cubes de ce matériau, de sorte que les investissements sur le marché national irakien sont de plus en plus fréquents et que le géant asiatique réalise ainsi une expansion réussie pour atteindre ses objectifs et devenir plus puissant dans l'économie mondiale.

De plus, l'Irak connaît l'un de ses pires moments économiques à la suite du retrait américain du pays et de la corruption et du chômage qui y sévissent. Malgré cela, la Chine contribue par ces traités à aider le pays à trouver la stabilité dont il a besoin pour améliorer sa situation. L'Irak, pour sa part, cherche des investisseurs dans le domaine du pétrole et du gaz afin de résoudre le conflit et de s'établir sur le marché mondial de l'énergie. 

Un hombre camina junto a una valla publicitaria de propaganda gubernamental que promueve la firma del presidente chino Xi Jinping "One Belt One Road" fuera de una estación de metro en Beijing   AP/ANDY WONG
AP/ANDY WONG - Un homme passe devant un panneau de propagande gouvernementale promouvant la signature du président chinois Xi Jinping "One Belt One Road" à l'extérieur d'une station de métro à Pékin.

Et, comme d'autres pays, l'Irak attend beaucoup de la Chine. Pékin offre une série de ressources et de projets d'infrastructure qui incitent de nombreuses entreprises internationales à signer des contrats avec des sociétés chinoises. De plus, cela les pousse à s'éloigner de plus en plus de l'Europe et de l'Occident, qui n'offrent pas les mêmes opportunités. Ainsi, la Chine profite du déclin des marques occidentales pour se hisser au rang de première puissance mondiale.

À la suite de l'adhésion de l'Irak à la Route de la soie, avec laquelle la Chine entend faire revivre les échanges commerciaux séculaires sur cette route, les deux pays ont pu conclure de vastes accords de partenariat, notamment dans les domaines de la construction et de l'énergie. Les experts économiques affirment que la Chine aurait investi plus de 20 milliards de dollars despuis la fin de 2019

 El presidente chino Xi Jinping asiste a un acto de conmemoración del 110º aniversario de la Revolución Xinhai en el Gran Salón del Pueblo de Pekín el 9 de octubre de 2021   AP/ANDY WONG
AP/ANDY WONG - Le président chinois Xi Jinping assiste à un événement commémorant le 110e anniversaire de la révolution Xinhai au Grand Hall du Peuple à Beijing, le 9 octobre 2021.

Le secteur pétrolier a connu une grande croissance grâce à la participation des entreprises chinoises depuis 2003. Ils ont considérablement facilité le processus de recherche et de traitement du pétrole. Dans le domaine du gaz, la Chine a créé de grandes infrastructures pour la production de gaz. En outre, environ 800 000 barils de pétrole brut par jour sont importés d'Irak.

Grâce à la Chine, entre autres, les investissements dans les pays du Moyen-Orient se sont considérablement accrus, augmentant de plus de 360 % rien que l'année dernière. Pékin vise également une expansion totale en Afrique et dans d'autres régions du Moyen-Orient. Le président chinois Xi Jinping s'efforce de créer de grands projets de développement et d'investissement en Asie et sur le continent africain afin de renforcer l'influence de la Chine dans le monde.