PUBLICIDAD

Iberdrola

La Fondation Trois Cultures propose une conférence sur Alfonso X intitulée "La poterie et le commerce de la faïence à la fin du Moyen Âge à Séville"

En collaboration avec la Fondation Machado
fundación-tres-culturas-tarjeton-Alfonso-X-sesion-sept

 -  

La Fondation Trois Cultures de la Méditerranée et la Fondation Machado développeront un programme d'activités autour de la figure d'Alfonso X " Le Sage " à l'occasion du 8ème centenaire de sa naissance.

Il s'agit d'une initiative conjointe des deux institutions visant à étudier en profondeur cet héritage sous différents angles (de l'historique à l'artistique, en passant par le patrimoine, le juridique et même les coutumes de son époque qui ont survécu jusqu'à nos jours), en tenant compte de l'énorme importance du monarque.

De telles questions seront analysées de manière beaucoup plus détaillée dans une série de conférences sous la coordination scientifique d'Antonio Zoido, président de la Fondation Machado.

Le cycle reprendra après la pause estivale avec trois autres conférences, de septembre à novembre, qui traiteront de sujets aussi intéressants que la naissance de la poésie lyrique hispanique, les racines et branches européennes d'Alphonse X et la genèse des arts populaires.

Quatrième conférence :

Jeudi 15 septembre, 19h00. "La céramique et le commerce de la faïence à la fin du Moyen Âge à Séville", par Pilar Lafuente Ibáñez, archéologue et spécialiste de la céramique et de la culture matérielle.

Le commerce de la faïence était d'une grande importance dans la Séville de la fin du Moyen Âge. La conquête chrétienne de 1248 marque une rupture avec l'importante activité potière de l'époque almohade, mais la production reprend rapidement et toutes sortes d'articles sont produits dans les poteries et les ateliers de Séville : objets domestiques, vaisselle de différentes qualités, récipients commerciaux et jarres pour le transport et le stockage, tuiles, matériaux de construction... autant de produits nécessaires et très demandés dans une ville en expansion qui voit son tissu urbain se transformer tout en se projetant à l'étranger grâce à d'importantes routes commerciales. La tradition de la poterie et de la céramique à Séville, qui a survécu jusqu'à aujourd'hui, vaut la peine de se replonger dans le passé, dans des siècles où le commerce de l'argile représentait une activité économique et commerciale importante pour la ville.

L'entrée est gratuite sur inscription préalable sur le site de la Fondation Trois Cultures.

A propos de la conférencière

Pilar Lafuente Ibáñez est une archéologue, spécialiste de la céramique et de la culture matérielle, diplômée en géographie et en histoire. Sa recherche est basée sur l'étude des matériaux dans différentes interventions et projets archéologiques, tels que des projets de restauration et des fouilles archéologiques d'intérêt à Séville et dans la province de Séville.

Elle enseigne également dans différents cours et maîtrises, congrès, séminaires et conférences, et participe au groupe de recherche HUM 712 : Los almohades, su patrimonio histórico en Andalucía Occidental (Les Almohades, leur patrimoine historique en Andalousie occidentale), à l'université de Séville.

Parmi ses publications collectives les plus récentes, citons 'La Sevilla "abbādí" en B. Sarr (ed.) Tawā'if. Historia y Arqueología de los reinos de taifas (XIe siècle)" et "La historia del patio de San Laureano de Sevilla a través de las excavaciones arqueológicas (2002-2007)".