La Jordanie lance son programme de vaccination contre le COVID-19

Amman a commencé à injecter les vaccins Sinopharm et Pfizer-BioNTech respectivement
Atalayar_Jordania Covid

AFP/KHALIL MAZRAAAWI  -   Route vide lors de la fermeture d'un coronavirus COVID-19 à Amman, la capitale de la Jordanie

La Jordanie a commencé sa campagne de vaccination contre le COVID-19. Il vise à vacciner une personne sur quatre parmi ses 10 millions d'habitants, en ciblant 20 à 25 % de la population. 

Cependant, seules 200 000 personnes se sont inscrites depuis l'ouverture du registre en décembre. "Nous demandons aux gens de venir dans nos centres pour prendre les doses", a déclaré Wael Hayajneh, un haut responsable de la santé, aux journalistes à Amman.

Le gouvernement déclare que sa priorité est d'administrer les vaccins gratuitement aux Jordaniens et aux résidents étrangers, ce qui permettrait de toucher environ un quart des 10 millions de personnes que compte le pays. 

Amman a déjà approuvé la mise en œuvre du vaccin de Pfizer et de la société chinoise Sinopharm dans 29 centres de vaccination du pays. Nathir Obeidat, le ministre de la santé, a déclaré que le gouvernement jordanien était en pourparlers avec les fabricants d'AstraZeneca et de Johnson & Johnson. 

Il avait également noté précédemment que le programme de vaccination donnerait la priorité aux groupes les plus vulnérables, notamment les personnes âgées, celles souffrant de maladies chroniques et le personnel médical.

Les doses sont arrivées dans le pays samedi et lundi avec 3 800 tonnes du vaccin COVID-19 fabriqué par le laboratoire chinois Sinopharm, ainsi que par la société Pfizer-BioNTech, basée en Europe et aux États-Unis.

Le programme de vaccination devrait également contribuer à rétablir l'économie affaiblie de la Jordanie, qui a connu un déclin de 3 % l'année dernière. 

Wael Hayajneh, chef du département des épidémies et des maladies transmissibles au ministère de la santé, a déclaré que la Jordanie faisait partie des "40 premiers pays à être vaccinés" contre le nouveau coronavirus.

Les cas d'infection en Jordanie ont diminué de façon spectaculaire depuis le pic atteint en novembre. Cela est dû au fait que les autorités ont réintroduit des restrictions de circulation qui avaient été bloquées pendant l'été. Mardi, elle a enregistré 1 176 cas et 33 décès. 

Le gouvernement a ordonné mardi, par l'intermédiaire du roi Abdallah II, de réduire les dernières restrictions à la mobilité et a fait un effort pour rouvrir les écoles et les universités qui ont été fermées depuis près d'un an.