La mairie de Séville et la Fondation Trois Cultures encouragent l'interculturalité avec les peuples du sud de la Méditerranée

Le délégué à la jeunesse et à la coopération au développement de la mairie de Séville et la directrice de la fondation, Concha de Santa Ana, ont signé un accord de collaboration
El Ayuntamiento de Sevilla y la Fundación Tres Culturas fomentan la interculturalidad con pueblos del sur del Mediterráneo

 -  

Le délégué à la jeunesse et à la coopération au développement de la mairie de Séville, Juan Antonio Barrionuevo, et la directrice de la Fondation des Trois Cultures de la Méditerranée, Concha de Santa Ana, ont signé un accord de collaboration pour la réalisation d'une série d'activités dans le cadre du projet " Séville, terre de diversité ".  L'objectif de cet accord est de "générer des espaces de coexistence interculturelle dans la ville de Séville à travers le développement des expressions culturelles et artistiques des peuples voisins du sud de la Méditerranée".

Concrètement, les objectifs de cet accord sont de promouvoir la connaissance des pays riverains de la Méditerranée, de diffuser les rythmes musicaux et d'éliminer les stéréotypes et les clichés associés aux différentes cultures grâce à l'utilisation de nouveaux canaux de communication virtuels, générant ainsi des espaces de rencontre et de débat entre les citoyens.

À cette fin, la Fondation Trois Cultures et le Consistoire de Séville s'engagent à développer des actions conjointes telles que les cycles de films qui seront programmés en septembre et novembre, consacrés respectivement à la culture sépharade et au Maroc. Des concerts seront également organisés pour sensibiliser les citoyens de Séville aux rythmes musicaux de la Méditerranée, notamment le klezmer, le chaabi andalou et populaire et la musique mystique des derviches turcs.  L'accord fait également référence à d'autres lignes d'action importantes de cette Fondation, comme les activités pour les enfants ou le Pasaporte des Trois Cultures, un programme d'échange et de formation pour les jeunes qui promeut les valeurs de l'interculturalité.

"Cet accord et cette ligne de collaboration s'inscrivent dans le cadre des objectifs définis dans le plan directeur de coopération au développement de la ville de Séville et dans le plan stratégique Séville 2030, qui repose sur la réalisation des objectifs de développement urbain durable. Avec cette mesure, nous allons de l'avant pour continuer à contribuer depuis le Conseil municipal à générer une citoyenneté plus active, critique et engagée", a expliqué le délégué à la jeunesse et à la coopération au développement, Juan Antonio Barrionuevo.

Pour sa part, la directrice de Trois Cultures a souligné que "depuis la création de notre Fondation en 1999, nous nous sommes imposés comme une référence dans la défense du dialogue entre les personnes de cultures, d'origines et de religions différentes qui vivent ensemble en Méditerranée ; un objectif que nous continuerons à promouvoir avec l'aide de notre Conseil d'Administration, composé à parts égales d'autorités marocaines et andalouses, conscientes de l'importance d'une institution comme la nôtre qui prône les valeurs de rencontre, de tolérance et de respect mutuel". L'accord signé ce mercredi implique la contribution de la mairie de Séville de 25 000 euros à la Fondation des Trois Cultures afin que les deux institutions unissent leurs forces pour éliminer les stéréotypes et les clichés associés aux différentes cultures qui coexistent à Séville, en valorisant la richesse que la diversité apporte à notre société.