La nouvelle CaixaBank versera 216 millions d'euros de dividendes en mai 

Ce dividende représente un versement équivalent à 15 % du bénéfice consolidé pro forma de CaixaBank et Bankia en 2020, conformément aux recommandations de la Banque centrale européenne (BCE)
Caixa Bank

 -  

Le Conseil d'administration de la nouvelle CaixaBank proposera à l'Assemblée générale des actionnaires, qui se tiendra le 14 mai, le versement d'un dividende en espèces de 0,0268 € par action, soit 216,09 millions d'euros.

Ce dividende représente un versement équivalent à 15 % du bénéfice consolidé pro forma de CaixaBank et Bankia pour 2020, conformément aux recommandations de la Banque centrale européenne (BCE). Le paiement devrait avoir lieu le 24 mai.

CaixaBank et Bankia se sont engagées dans leur accord de fusion, annoncé en septembre de l'année dernière, à ne pas distribuer de dividendes jusqu'à ce que le processus soit achevé. Maintenant, une fois que la transaction aura été légalement clôturée, les actionnaires du nouveau groupe, tant ceux de Bankia que ceux de CaixaBank, recevront le dividende.

Dans l'ordre du jour de la réunion avec les actionnaires, l'entité explique que le montant total à distribuer est de 688,24 millions d'euros, dont 216,09 millions d'euros iront aux dividendes et 472,14 millions d'euros aux réserves volontaires.

D'autre part, la nouvelle politique de rémunération du conseil d'administration sera soumise à l'approbation des actionnaires. Elle établit que le nouveau président, José Ignacio Goirigolzarri, recevra une rémunération fixe de 1,65 million d'euros, à laquelle il convient d'ajouter un maximum de 200 000 euros de rémunération variable.

En plus de ces montants, il recevra une incitation à long terme sous forme d'actions de la banque sur plusieurs années à partir de 2025, s'il atteint les objectifs fixés par la banque. Goirigolzarri ne recevra aucun montant pour son appartenance à d'autres conseils.

Le précédent président de l'entité, Jordi Gual, sans fonctions exécutives, a perçu en 2020 une rémunération de 1,382 million d'euros, entre la rémunération fixe (1,09 million) et celle issue de son appartenance à des conseils d'administration d'autres sociétés et à des comités du conseil d'administration.

De son côté, Goirigolzarri a reçu en 2020, en tant que président de Bankia, une rémunération fixe de 500 000 euros et a renoncé à sa rémunération variable, qui pouvait s'élever jusqu'à 60% de la rémunération fixe.

Depuis son arrivée à Bankia en 2012, la rémunération de Goirigolzarri est soumise aux limitations établies par la réglementation applicable aux entités en restructuration, qui ne s'appliquent pas aux administrateurs et dirigeants de CaixaBank.

La banque a expliqué qu'au moment d'établir la politique de rémunération du nouveau président de la banque, la direction générale a pris en considération la nouvelle taille de la banque, qui est devenue le plus grand groupe financier d'Espagne et la dixième entreprise de l'Ibex 35 en termes de capitalisation boursière, ainsi que les fonctions exécutives qui relèvent de sa compétence.

CaixaBank suit également les recommandations de l'Autorité bancaire européenne (ABE) pour les postes de direction et établit un mix de rémunération dans le but de ne pas attribuer la totalité de la rémunération par le biais de la rémunération fixe.

Un autre point à l'ordre du jour sera l'attribution d'une réserve légale d'un montant de 415,84 millions d'euros, imputée aux réserves volontaires, qui permet à la réserve légale d'atteindre 20% du nouveau capital social suite à la récente augmentation de capital de 2 079,2 millions d'euros par l'émission d'actions pour couvrir l'échange de titres Bankia dans le cadre de la fusion par absorption.

Le reclassement dans les réserves volontaires de la réserve de goodwill, qui s'élève au 31 décembre 2020 à 508,73 millions d'euros, sera également soumis au vote.

À leur tour, les actionnaires seront invités à approuver les comptes et le rapport de gestion de la société, la réélection en tant qu'administrateurs de José Serna Masiá et Koro Usarraga Unsain, et de PwC en tant qu'auditeur en 2022, ainsi qu'une série de modifications des statuts de la société et de la politique de rémunération des administrateurs.