La production industrielle au Mexique chute de 3,7% par an en novembre

L'impact de la crise sanitaire de COVID-19 a été important
Atalayar_Ciudad de México

PHOTO/PIXABAY  -   Mexico City

La crise du coronavirus a conduit la production industrielle du Mexique à chuter de 3,7 % en novembre dernier par rapport au même mois de 2019 en raison de la chute de tous les secteurs, a rapporté lundi l'Institut national de statistique et de géographie (Inegi).

Ces chiffres sont le résultat du déclin de l'industrie de la construction (7,8%), de la production et du transport d'électricité, d'eau et de gaz (7%), de l'exploitation minière (2,4%) et de l'industrie manufacturière (2,1%), a déclaré l'agence dans un communiqué.

En novembre dernier, l'activité industrielle, corrigée des variations saisonnières, a augmenté de 1,1 % par rapport au mois précédent en raison de la hausse dans la construction (2,2 %) et dans l'industrie minière (0,1 %), tandis que l'industrie manufacturière est restée inchangée et que la production d'électricité a diminué de 2,3 %.

En raison de la pandémie, les autorités ont ordonné l'arrêt de toutes les activités non essentielles en avril et mai. En juin, la "nouvelle normalité" a commencé par une ouverture progressive de l'économie et des activités sociales.

Ainsi, au cours des onze premiers mois de l'année, l'activité industrielle a chuté de 10,7 %, en raison du recul de la construction (17,7 %), des industries manufacturières (11 %), de la production d'électricité (5,4 %) et de l'exploitation minière (1 %).

La production industrielle au Mexique a diminué de 1,8 % en 2019 par rapport à 2018 en raison du déclin de la construction et de l'exploitation minière. Le produit intérieur brut (PIB) du Mexique a augmenté de 2,1 % en 2018 et de 2,1 % l'année précédente. En revanche, le PIB s'est contracté de 0,3 % en 2019, ce qui représente une baisse substantielle.

En 2021, la pandémie - qui, au Mexique, totalise plus de 1,5 million de cas et 133 706 décès - a conduit la plupart des analystes et des organismes financiers à placer la chute du PIB au-dessus de 8 %.

Le PIB du Mexique a connu une baisse annuelle de 18,7 % au cours du deuxième trimestre de l'année. Au troisième trimestre, il a augmenté de 12,1 % par rapport aux trois mois précédents, bien qu'en comparaison annuelle, il ait baissé de 8,6 %.

Selon les chiffres officiels, plus d'un million d'emplois formels ont été perdus, bien que ces derniers mois, des dizaines de milliers d'emplois aient été récupérés.