La Russie établit sa première base navale en Afrique

Un navire de guerre américain est également entré à Port Soudan
Atalayar_Fragata rusa Africa

PHOTO/AFP  -   Vue de la frégate de la marine russe RFS Admiral Grigorovich (494), ancrée à Port Soudan

Le premier navire de guerre russe est entré dans Port Sudan, le port soudanais où la Russie prévoit de construire une base navale sur la côte soudanaise de la mer Rouge. L'agence de presse gouvernementale Interfax a rapporté, en citant la flotte russe dimanche, que l'amiral Grigorovich est le premier navire de guerre russe à entrer dans ce port.

Plus tôt en novembre, le président russe Vladimir Poutine a annoncé un accord sur la création d'un centre de soutien logistique capable d'amarrer des navires de surface à propulsion nucléaire au Soudan. Des opérations de réparation et de ravitaillement y seront effectuées et les membres d'équipage bénéficieront de pauses. 

L'accord est d'une durée de 25 ans, en vertu duquel la Russie aura le droit de transporter des armes, des munitions et des équipements par les ports et aéroports soudanais. L'installation a une capacité limitée de 300 personnes, militaires et civiles, elle disposera également de quatre navires, y compris à propulsion nucléaire. 

La Russie a exploré l'Afrique dans le but d'améliorer sa position géopolitique et a signé un accord en mai 2019 avec le Soudan en vertu duquel ils coopéreront militairement et civilement pendant sept ans. La base navale de la mer Rouge sera donc la première de Russie en Afrique et la deuxième sur un sol étranger après Tartous en Syrie.

Atalayar_Fragata rusa
PHOTO/AFP - (de gauche à droite) la frégate de la marine russe RFS Admiral Grigorovich (494) et (à droite) le destroyer de missiles guidés de la marine américaine USS Winston S. Churchill (DDG 81), tous deux à l'ancre à Port Soudan

D'autre part, les États-Unis ont également introduit un navire de guerre au Soudan le lundi, un jour après que Moscou l'ait fait et, de plus, c'est le même port clé de la mer Rouge.

Suite à l'éviction d'Omar al-Bashir en avril 2019, le Soudan a été retiré de la liste de Washington des Etats qui soutiennent le terrorisme, dans le cadre d'un accord pour que le Soudan accepte de normaliser ses liens avec Israël.

L'arrivée du destroyer de missiles guidés USS Winston S. Churchill à Port Soudan fait suite au retrait de Khartoum de la liste de Washington.

Le Carson City de l'USNS, un navire de transport expéditionnaire rapide, est arrivé dans le port du Soudan le 24 février et a été le premier navire de la marine américaine à visiter le Soudan "depuis des décennies", selon une déclaration faite à l'époque par l'ambassade des États-Unis à Khartoum.

Atalayar_El comandante Timothy Shanley
PHOTO/AFP - Le Cmdt Timothy Shanley (C), commandant du destroyer de missiles guidés USS Winston S. Churchill (DDG 81) s'entretient avec le chef de mission américain Brian Shukan (R) à Khartoum

Selon la déclaration, cela souligne la volonté de l'armée américaine de renforcer son partenariat renouvelé avec les forces armées soudanaises.

L'arrivée de l'USS Churchill a été "le deuxième navire (américain) à faire escale au Soudan cette semaine", a déclaré le Chargé d'Affaires américain Brian Shukan. Shukan a ajouté dans un message sur Twitter que son arrivée "met en lumière le soutien des Etats-Unis à une transition démocratique au Soudan.