La Suède enquête sur un possible attentat terroriste qui fait huit blessés

L'agresseur présumé a été blessé par balle par la police lors de son arrestation et a été emmené à l'hôpital
Atalayar_Ataque Suecia

REUTERS/ MIKAEL FRITZON  -   Des policiers travaillent derrière un ruban de barricade lors d'une attaque au couteau à Vetlanda, en Suède

La Suède a revécu les moments les plus choquants de son histoire récente. Un attentat dans la petite ville de Vetlanda, dans le sud du pays, a ravivé l'ombre du terrorisme dans le pays. Selon le rapport de police, l'attaque a eu lieu vers 15 heures et a fait huit blessés, dont deux sont dans un état grave.

L'agresseur présumé, un homme de 20 ans connu pour ses petits délits, a été blessé par balle par la police lors de son arrestation et a ensuite été emmené à l'hôpital. L'incident a d'abord été classé comme un homicide possible, mais au fur et à mesure de l'enquête, il a été reclassé comme une prétendue "attaque terroriste".

Atalayar_Ataque Suecia
AFP/ MIKAEL FRITZON - Les enquêteurs de la police travaillent sur les lieux de l'incident

Vers 15 heures, heure locale, la police a reçu un avis d'événement dans le centre de Vetlanda, une ville d'un peu plus de 13 000 habitants, mettant en scène un homme qui a attaqué huit personnes dans cinq zones différentes de la petite ville, situées à quelques mètres l'une de l'autre. Bien que seulement 15 minutes se soient écoulées depuis le premier appel, la police n'a pas pu empêcher l'attaque. L'enquête se poursuit afin de déterminer si les victimes ont été choisies arbitrairement ou s'il y a eu un motif précis.

Il n'y a pas encore beaucoup d'informations sur l'enquête policière en cours, si ce n'est que l'homme résidait dans une ville voisine, qu'il avait un casier judiciaire pour des délits mineurs et que pour le moment l'hypothèse d'une collaboration avec d'autres personnes est écartée. L'arme utilisée n'a pas non plus été signalée, bien que les médias suédois suggèrent que l'homme portait un couteau.

Pour sa part, la porte-parole de la police dans la région orientale de Vetlanda, Angelica Israelsson, a déclaré que "le motif n'est pas encore clair" car l'homme "n'a pas encore été interrogé", puisqu'il reste hospitalisé pour une blessure par balle. Toutefois, la Chef de la police de la région de Jönköping, Malena Grann, a déclaré lors d'une conférence de presse téléphonique qu'il y avait des détails qui "nous font enquêter sur un éventuel motif terroriste, mais je ne peux pas dire quoi", a également ajouté qu'elle a ouvert une collaboration avec le service de renseignement suédois, la Säpo.

Atalayar_Ataque Suecia
IT NEWS AGENCY via AP/ MIKAEL FRITZON - Des policiers sont vus dans la région après que plusieurs personnes aient été attaquées

Le niveau de menace terroriste en Suède est de trois sur cinq, depuis la première attaque terroriste en 2010. En décembre 2010, un djihadiste d'origine irakienne a perpétré un attentat suicide dans la capitale du pays, blessant légèrement les passants. Un deuxième attentat, a eu lieu en 2017. Cinq personnes ont été tuées lorsqu'un camion a percuté des piétons dans une rue commerçante très fréquentée du centre de Stockholm.

Si cette attaque terroriste présumée est confirmée, ce serait la troisième attaque de ce type dans le pays européen au cours des onze dernières années. Le Ministre suédois Stefan Lofvenm a rappelé "combien notre existence en sécurité est fragile" et a condamné l'attaque, la qualifiant de "crime horrible".