La Super Ligue et le nouvel ordre mondial du football

Douze clubs européens, menés par le Real Madrid, ont décidé de changer le football tel que nous le connaissons
 El presidente del Real Madrid, Florentino Pérez AP/MANU FERNÁNDEZ

AP/MANU FERNÁNDEZ  -   Le président du Real Madrid, Florentino Pérez

Le Real Madrid a été l'un des fondateurs de la FIFA en 1904 et est l'un des clubs fondateurs de la Super League en 2021. Santiago Bernabeu, président du Real Madrid, et Gabriel Hanot, rédacteur en chef de L'Équipe, ont lancé la Coupe d'Europe en 1955. Il s'est écoulé 117 ans depuis le premier événement et 66 depuis le second. Ce que nous vivons en 2021 est le changement de paradigme du football tel que nous le connaissons aujourd'hui. Et le Real Madrid est une fois de plus la pierre angulaire sur laquelle tourne l'industrie du football.

Gráfico sobre los equipos que se han apuntado a la nueva y controvertida Superliga europea de fútbol AFP/AFP
AFP/AFP-Tableau des équipes qui ont signé pour la nouvelle Super League européenne de football, très controversée.
#FlorentinoPresident

La Superliga a déjà un visage et des yeux. Celle de Florentino Pérez comme premier président. La nouvelle s'est répandue le dimanche 18 avril 2021 mais n'a pas été rendue officielle avant que le Real Madrid ne termine son match contre Getafe. Des communiqués de presse préventifs circulent tout au long de la journée de la part des ligues et des fédérations contre toute compétition autre que l'UEFA Champions League. Des communiqués où les clubs étaient menacés d'expulsion des compétitions nationales, de ne pas envoyer les cartes aux joueurs, de les empêcher de défendre le maillot de leur pays et d'autres mesures exagérées et infondées. La peur a parlé. La RFEF et LaLiga se sont unies dans une note qui qualifiait la Super League de "cynique" et affirmait qu'elle était "basée sur l'intérêt personnel de quelques clubs". 

Circularon notas de prensa preventivas de ligas y federaciones en contra de cualquier competición que no sea la Champions League de la UEFA AFP/ FRANCK FIFE
AFP/ FRANCK FIFE-Des communiqués de presse de précaution ont été diffusés par les ligues et les fédérations contre toute compétition autre que l'UEFA Champions League.
#Riches et pauvres

Sans doute les réactions à la rumeur ont-elles dépeint les critiques. Ils ont sorti l'artillerie lourde contre une idée et maintenant ils vont être à court de munitions. Ils ont montré que leur position n'est soumise qu'à l'intérêt de maintenir leur modèle de football et de s'emparer des contrats de télévision pour intimider. La Super League présidée par Florentino Perez est déjà en marche et les parties sont condamnées à se comprendre dans deux ans si elles ne veulent pas dynamiter complètement le football. Ce sera le football des riches contre le football des pauvres.  

El presidente de la Juventus FC, Andrea Agnelli AFP/MARCO BERTORELLO
AFP/MARCO BERTORELLO-Andrea Agnelli, président de la Juventus FC
#Clubs fondateurs

Ils s'appellent les clubs fondateurs et sont l'AC Milan, l'Arsenal FC, l'Atletico Madrid, le Chelsea FC, le FC Barcelona, le FC Internazionale Milano, le Juventus FC, le Liverpool FC, le Manchester City, le Manchester United, le Real Madrid CF et le Tottenham Hotspur. C'est ainsi qu'ils apparaissent dans le communiqué de presse. Dans un ordre alphabétique parfait. Perez dirige l'orchestre, d'où ses voyages constants à Turin et son appel aux élections le jeudi soir. Dans les Alpes vit Andrea Agnelli, président de la Juventus et vice-président de la Super League. Le troisième en discorde, le deuxième vice-président, est Joel Glazer, coprésident de Manchester United. Trois piliers du football en tant que modèle économique. Trois dirigeants qui ont l'habitude de gérer d'énormes sommes d'argent dans leurs entreprises et qui constatent que le football est continuellement sous-évalué sur le marché. Ils ne savent pas comment perdre de l'argent. 

Los cambios de la UEFA para la competición de fútbol de la Liga de Campeones europea, que se aprobarán el lunes 19 de abril AFP/AFP
AFP/AFP-Les modifications apportées par l'UEFA à la Ligue européenne des champions de football seront approuvées le lundi 19 avril.
#Fatigué

La Superliga est née de la lassitude des grands clubs de football européens. Ils en ont assez que les affaires reposent sur eux. Que leurs stades sont des théâtres de rêves. De payer des millions d'euros aux joueurs qui se blessent dans un Allemagne-Andorre. Fatigué d'être puissant. De ne pas gagner autant qu'ils pourraient gagner ensemble. La classe moyenne, c'est trop pour eux, encore moins le seizième tour de la Copa del Rey. Ils ne veulent pas de l'aumône de la télévision de leur pays. Ils n'apprécient pas non plus les efforts de l'UEFA pour refaire la Ligue des champions. Ils veulent plus parce qu'ils peuvent obtenir plus. Mais ils doivent rester ensemble. L'élite du football européen s'affronte en dehors des matches de moindre importance. 

Los cambios de la UEFA para la competición de fútbol de la Liga de Campeones europea, que se aprobarán el lunes 19 de abril AFP/AFP
AFP/AFP-Les modifications apportées par l'UEFA à la Ligue européenne des champions de football seront approuvées le lundi 19 avril.
#Sanctions

Je me hasarderais à dire qu'ils pourraient assumer les innombrables sanctions que la FIFA, l'UEFA et leurs fédérations veulent leur imposer. Ce gain financier restera plus important. Qu'ils seront en mesure de réduire la charge de travail de leurs stars en échange d'un doublement de leurs salaires et de l'abandon de leur équipe nationale. Qu'y a-t-il de mal à cela ? C'est le nouveau football né de l'ancien et il va causer beaucoup de problèmes si les deux parties ne parviennent pas à un accord cordial. 

#MLSModel

Ce n'est pas la NBA du football, c'est la MLS du football. Non pas à cause du système de calendrier chaotique que nous ne comprenons pas en Europe, mais à cause de ses principes structurels. Là-bas, on les appelle des franchises, ici, on les appelle des clubs fondateurs. Dans le championnat nord-américain, les nouvelles équipes doivent répondre à une série d'exigences économiques, sportives et sociales car leur football est inachevé. Ici, le mérite ne serait que sportif. Les 12 courageux seront rejoints par trois autres qui n'ont pas voulu montrer leur visage dans un premier temps. L'Allemagne et la France, en commençant par le Bayern et le PSG seraient les plus attendus. Ensuite, il y aura cinq nouvelles "qualifications annuelles basées sur les performances". C'est l'excuse de la Super League pour ne pas paraître trop élitiste. La FIFA a déjà qualifié ce système de "ligue séparatiste". 

Il y a encore beaucoup de matchs à jouer. La Super League est sortie du bar et met les ligues nationales en échec. Même le football moderne va vieillir.