PUBLICIDAD

Iberdrola

La Zone Franche de Gran Canaria signe son premier protocole de coopération avec le Conseil de la Région de Dakhla

Le gouvernement local de la région administrée par le Maroc fait le premier pas dans la coopération avec la société des îles Canaries
Gabriel Corujo, presidente de la Zona Franca de Gran Canaria ha firmado un protocolo de cooperación con el Consejo de la Región de Dakhla, de la mano de su presidente, Yanja El Khattat

PHOTO/ATALAYAR  -   Gabriel Corujo, Président de la Zone Franche de Gran Canaria a signé un protocole de coopération avec le Conseil de la Région de Dakhla, avec son Président, Yanja El Khattat

Gabriel Corujo, président de la zone franche de Gran Canaria, a signé un protocole de coopération avec le conseil de la région de Dakhla, en présence de son président, Yanja El Khattat.  

La signature du protocole a eu lieu devant le centre de conférences de Dakhla, rempli d'hommes d'affaires marocains et espagnols à l'occasion de la première édition du Forum d'investissement Espagne-Maroc.  

Le protocole, applaudi par les autorités marocaines et la société civile espagnole, représente, selon les mots du président de la zone franche de Gran Canaria, un "grand et premier pas dans la coopération entre les entreprises canariennes et le gouvernement régional de la région de Dakhla".  

Pour sa part, le Sahraoui Yanja El Khattat a également salué la signature du protocole de coopération entre la zone franche et son gouvernement. Selon le président de la région, le renforcement des relations entre les entités autonomes d'Espagne et du Maroc est le but ultime et principal d'un forum tel que celui des investisseurs à Dakhla.  

Gabriel Corujo a précisé après la signature du document qu'"il y a un grand désir de la part des entreprises qui font partie de la zone franche de Gran Canaria d'atteindre le Sahara et Dakhla et de pouvoir tisser de nouvelles relations commerciales et s'établir dans la région. Ce document est une étape supplémentaire pour les aider dans ce processus".  

La zone franche de Gran Canaria devient ainsi l'une des premières associations d'entreprises espagnoles et de l'archipel à conclure un accord ferme avec les autorités régionales du Sahara administré par le Maroc à des fins de promotion économique.  

L'organisation dirigée par Gabriel Corujo est un consortium d'entreprises situées dans un parc industriel de l'île de Gran Canaria, qui fonctionne comme un tout et avec les avantages fiscaux et économiques dont bénéficient les îles Canaries en raison de leur situation particulière.