Lapid nomme Amir Hayek comme ambassadeur d'Israël aux EAU

Suite à cette nomination, Hayek devient le premier ambassadeur officiel d'Israël dans le pays arabe, en remplacement d'Eitan Na'eh, l'actuel ambassadeur par intérim
Amir-Hayek

 -  

Le ministre israélien des Affaires étrangères, Yair Lapid, a nommé Amir Hayek au poste d'ambassadeur permanent d'Israël aux Émirats arabes unis. Hayek est président de l'association des hôtels israéliens et a été président de l'association industrielle israélienne et directeur général du ministère de l'industrie, du commerce et du travail.

Yair Lapid a expliqué sa décision en déclarant que "Amir Hayek, qui a une grande expérience et des connaissances dans les domaines de l'économie et du tourisme, est l'homme idéal pour établir le pont entre Israël et les Émirats. Après l'ouverture de l'ambassade, il est temps de nommer le premier ambassadeur aux EAU". 

embajador-israel-emiratos

Pour sa part, Hayek a remercié "le ministre des Affaires étrangères Yair Lapid pour la confiance. C'est un grand honneur pour moi d'être le premier ambassadeur aux EAU et de représenter l'État d'Israël.

En juin dernier, Israël a ouvert sa première ambassade dans un pays du Golfe, aux Émirats arabes unis. Après l'inauguration de la délégation, Lapid s'est rendu à Abu Dhabi, devenant ainsi le premier membre du gouvernement israélien à se rendre dans ce pays arabe depuis la signature des accords d'Abraham. Lors de l'événement inaugural, Lapid a exprimé son désir de "maintenir la paix avec ses voisins". 

hayek-amir-israel

Cette nomination marque la normalisation des liens diplomatiques entre Israël et les Émirats arabes unis à la suite des accords d'Abraham, un pacte historique qui a normalisé les relations entre les EAU et Israël.

Au cours des derniers mois, Israël et les EAU ont conclu un certain nombre d'accords dans divers secteurs, avec une pertinence particulière dans le secteur du commerce. À cet égard, les EAU ont annoncé la création d'un fonds d'investissement de 10 milliards de dollars destiné à financer des secteurs stratégiques en Israël. D'autre part, la Palestine qualifie ces rapprochements de "trahison" car, jusqu'à l'inauguration de l'ambassade israélienne aux EAU, le conflit israélo-palestinien était une condition préalable à tout rapprochement ou accord sur la normalisation des relations avec Israël.