PUBLICIDAD

Iberdrola

L'arrivée du passeport COVID dans l'UE, un pas de plus sur le chemin du retour à la normalité

À partir du 1er juillet, un document qui permettra aux personnes de voyager dans toute l'Union européenne entrera en vigueur
pasaporte-covid-eu

AFP/ JOEL SAGET  -   Bruxelles détaille le passeport COVID qui favorisera la saison touristique cet été

Le retour à la vie que nous avions avant et que l'on appelle maintenant "l'ancienne normalité" est de plus en plus proche. L'une des étapes fondamentales a été l'arrivée du vaccin, sa distribution et, l'étape dans laquelle nous sommes encore, son inoculation. Aujourd'hui, l'Union européenne lance un nouveau projet qui permettra d'avancer dans le fastidieux et long processus de récupération qui dure depuis plus d'un an. A partir du jeudi 1er juillet prochain, le passeport COVID sera une réalité dans les 27 pays qui font partie de l'UE, et permettra à ses citoyens de voyager sur le territoire européen en présentant leur certificat.

Ce passeport COVID peut être transporté à la fois sur le téléphone mobile et en format papier et consiste en un code QR. Ce document certifie si la personne qui le porte a reçu la vaccination complète, si elle a des anticorps après avoir passé la maladie, ou si elle a eu un test PCR négatif dans les dernières 72 heures. Il est également important de préciser que, bien que gratuit et universel, ce document ne sera pas obligatoire pour ceux qui ne souhaitent pas l'obtenir. Cependant, les personnes qui ne l'ont pas devront toujours présenter leurs tests négatifs et remplir de longs formulaires à l'entrée de chaque pays, en fonction des mesures adoptées par chacun indépendamment. 

pasaporte-covid-playa-e
REUTERS/ENRIQUE CALVO - La plage d'El Arenal, au milieu de l'épidémie de coronavirus (COVID-19), à Palma de Majorque, en Espagne, le 15 août 2020

Les personnes qui voyagent après avoir reçu le vaccin COVID doivent attendre au moins 14 jours après l'administration de la deuxième dose. À l'heure actuelle, seuls 4 vaccins ont été autorisés par l'Agence européenne des médicaments (EMA) et sont donc applicables à ce certificat : Pfizer-BioNTech, Moderna, Jannsen et AstraZeneca.

Pour ceux qui peuvent voyager en Europe parce qu'ils ont passé la maladie, ils doivent présenter leur passeport COVID qui doit montrer un résultat positif du test au cours des 6 derniers mois. Une fois ce délai écoulé, on considère qu'il n'y a aucune preuve de la présence d'anticorps dans votre organisme et, par conséquent, ce test ne sera plus valable pour franchir les frontières des pays européens. Toutefois, les personnes ayant passé la maladie obtiendront leur passeport COVID en n'ayant reçu qu'une seule des doses, sans avoir besoin de compléter le régime, une méthode actuellement appliquée en Espagne pour les personnes ayant passé le virus. 

pasaporte-covid-eu-frontera
PHOTO/AFP - Des voyageurs préparent leurs documents alors qu'ils font la queue au comptoir de l'immigration de l'aéroport international de Roissy Charles-de-Gaulle, le 1er février 2021

Si aucune des conditions ci-dessus n'est remplie, les personnes qui souhaitent voyager doivent effectuer un test PCR au plus tard 72 heures à l'avance, dont les résultats apparaissent automatiquement dans leur passeport COVID. En outre, les enfants de moins de 6 ans sont exemptés de tout test de détection du virus, ainsi que de la vaccination, du moins pour le moment.

Bien que ce soit à partir du 1er juillet que ce passeport entrera en vigueur dans tous les pays de l'Union européenne, en Espagne, vous pouvez obtenir ce certificat depuis le 7 juin. Elle peut être effectuée sur le site web du ministère de la santé à travers deux options : Cl@ve permanente ou certificat numérique. Grâce à ce portail, vous pouvez demander le certificat si vous avez reçu le vaccin contre le COVID-19 en Espagne ou si vous avez contracté la maladie et pouvez être documenté par une PCR avec un résultat positif depuis plus de 11 jours. 

pasaporte-eu-covid
PHOTO - Passeport COVID

L'objectif de l'Union européenne en lançant ce projet n'est autre que de réactiver l'économie le plus rapidement possible. Par conséquent, le passeport COVID a toujours eu pour objectif d'être disponible pour l'été, afin de promouvoir le tourisme que les 27 pays de l'UE entendent récupérer après les données de l'année dernière. L'objectif de l'Espagne est d'obtenir 14 à 16 millions de touristes internationaux, soit environ 40 % de ceux qui l'ont fait en 2019, mais le double de ceux qui sont arrivés l'an dernier pendant la pandémie.