L'ASADEDH dénonce l'attaque contre une famille dans un camp de réfugiés sahraouis en Algérie

Selon l'Association Sahraouie pour la Défense des Droits de l'Homme, cela s'est passé devant le Secrétariat Général du Front Polisario à Rabuni
ASADEDH

 -  

L'Association Sahraouie pour la Défense des Droits de l'Homme (ASADEDH) a publié un communiqué de presse officiel dénonçant la "dure répression subie" par la famille Maichan devant les locaux du Secrétariat Général du Front Polisario dans le camp de réfugiés de Rabuni, en Algérie.

Une fois de plus, l'ASADEDH expose les abus présumés commis par les représentants du Polisario contre les réfugiés du Sahara occidental qui ne sont pas d'accord avec leurs idées.

Vous trouverez ci-dessous le communiqué de presse complet de l'ASADEDH dénonçant les faits :

De cette association, l'Association Sahraouie pour la Défense des Droits de l'Homme (ASADEDH), nous dénonçons, condamnons et montrons notre plus forte répulsion à la dure répression subie par la famille Maichan, devant le Secrétariat Général du Polisario à Rabuni, alors qu'ils manifestaient pacifiquement.

Les faits se sont produits hier midi, 9 août 2021, lorsque la famille Maichan et les personnes solidaires ont exigé l'évacuation immédiate hors des camps de leur fils blessé dans les hostilités il y a plusieurs mois et qui est pratiquement aveugle, contrairement à ce qui se passe lorsqu'il s'agit d'enfants ou de proches de la classe dirigeante du Polisario, qui sont immédiatement évacués.

ASADEDH

Cette association tient pour responsable de cette répression le gouvernement de la République d'Algérie qui permet ces violations des droits élémentaires et cette vague de répression contre notre population civile et sans défense, qui se produisent sur son territoire aux mains du Polisario.

Nous appelons également toutes les forces vives et les défenseurs des droits de l'homme à faire preuve de solidarité avec la famille Maichan et leur fils gravement blessé.