L'avenir vers une nouvelle Europe

Le nouveau projet européen vise à créer un lien direct entre les institutions et la société civile
Atalayar_Conferencia sobre el Futuro de Europa

AFP/FREDERICK FLORIN  -   Le président français Emmanuel Macron, le Premier ministre portugais Antonio Costa, le président du Parlement européen David Sassoli et la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen écoutent alors qu'ils assistent à la conférence sur l'avenir de l'Europe, le 9 mai 2021 au Parlement européen à Strasbourg

Démocratie, participation des citoyens et défense des droits fondamentaux. Ce sont les principaux piliers qui soutiennent le projet de création d'une nouvelle Europe, adaptée aux nouveaux défis que notre siècle exige. Le nouveau projet d'une Europe revitalisée et nouvelle s'inscrit dans le projet ambitieux de la Conférence sur l'avenir de l'Europe, qui vise à jeter un pont entre les institutions et la société civile afin que cette dernière puisse jouer un rôle actif dans sa construction.

En ce sens, le président de la France, Emmanuel Macron, a donné le feu vert au signal de départ de la Conférence. Dans cette ligne, Macron a déclaré devant un Parlement européen inhabituellement vide en raison de la pandémie de COVID que "notre démocratie européenne est celle du compromis, de l'équilibre, ce qui est une vertu que nous devons protéger, mais c'est aussi une faiblesse quand elle se noie dans ses propres procédures".

Ces procédures font référence à une demande qui a été prolongée et reportée jusqu'à aujourd'hui. Le manque de communication et d'écoute active entre les institutions européennes et les demandes sociales de la part des citoyens a généré un espace de distance entre les deux parties qui fait que les citoyens européens ne se sentent ni écoutés ni représentés par les instances européennes.

Atalayar_Conferencia sobre el Futuro de la UE

À cet égard, la conférence promet d'ouvrir un dialogue et de se former à partir d'une procédure mixte entre les citoyens et les institutions, afin que les demandes soient réalisées de bas en haut. La Conférence plénière sera composée de 433 membres, dont 54 représentants des États membres, 108 députés européens, 3 membres de la Commission, 18 membres élus du Comité économique et social et du Comité des régions, 108 parlementaires nationaux et 116 représentants de la société civile.

La première réunion de l'assemblée plénière aura lieu le samedi 19 juin et comprendra dix groupes thématiques. En outre, quatre panels, composés chacun de 200 citoyens, seront organisés sur différents sujets. De même, les villes choisies pour les accueillir sont Florence, Dublin, Maastricht, Maastricht et Natolin. 

Atalayar_Conferencia sobre el Futuro de Europa
AFP/FREDERICK FLORIN - Le président français Emmanuel Macron, le Premier ministre portugais Antonio Costa, le président du Parlement européen David Sassoli et la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen assistent à la conférence sur l'avenir de l'Europe le 9 mai 2021 au Parlement européen à Strasbourg

Dans cette ligne, l'Espagne accueillera le début de la Conférence sur l'avenir de l'Europe du 6 au 13 mai à l'occasion de la célébration de la Semaine de l'Europe après avoir commémoré la Déclaration Schuman du 9 mai, un discours qui a réussi à jeter les bases de l'Union européenne pour "contribuer à la paix mondiale par des réalisations concrètes".

La conférence comprendra également des "panels de citoyens" et propose un espace en ligne pour tous les citoyens européens qui souhaitent participer. À cet égard, la présidente Von der Leyen a déclaré en mars dernier que "les attentes des citoyens sont claires : ils veulent avoir leur mot à dire sur l'avenir de l'Europe dans les domaines qui affectent leur vie. Notre engagement aujourd'hui est également clair : nous les écouterons et ensuite nous agirons".

Atalayar_Conferencia sobre el Futuro de Europa

Compte tenu de cette nouvelle dynamique, les questions qui seront abordées au cours du débat vont de la défense de la démocratie et des droits fondamentaux à la création d'une Europe "sociale, durable, créative et prospère". Parallèlement, le nouveau projet européen veut promouvoir le rôle de l'Europe dans le monde dans une optique de promotion de la paix, de la stabilité et de la sécurité, ainsi que de renforcement des relations internationales.

À cet égard, l'esprit de la conférence vise à "parvenir à une réflexion commune entre les membres de l'Union sur le fonctionnement de l'Union, les défis auxquels nous avons été confrontés et les options pour l'avenir"

Ainsi, la Conférence encourage activement les jeunes à "participer et à partager leurs idées" afin de renforcer et d'activer la présence des jeunes dans la construction du nouveau plan européen. Dans cette ligne, la conférence est un exercice démocratique qui encourage l'ouverture d'un débat public, ouvert et inclusif avec les citoyens sur les questions clés qui doivent être abordées.