Le célèbre musicien et compositeur libanais Elias Rahbani est mort à l'âge de 83 ans

Figure musicale reconnue du monde arabe
Atalayar_Elias Rahbaniar_

PHOTO/ARCHIVO  -   Le musicien libanais Elias Rahbani

Le musicien et compositeur libanais Elias Rahbani, auteur de centaines de melodies et reconnu dans le monde arabe pour ses collaborations avec la légende de la chanson Fairouz, est décédé lundi à l'âge de 83 ans pour des raisons inconnues. 

"Elias Rahbani, une autre branche de l'arbre Rahbani, est tombé après une carrière bien remplie dans la production de musique classique. Mes plus sincères condoléances à sa femme, ses enfants, sa famille et ses proches", a déploré le Premier ministre désigné du Liban, Saad Hariri, sur son compte Twitter. 

Il a été chef d'orchestre, musicien, producteur et compositeur d'innombrables chansons pour le cinéma, la télévision, le théâtre et des artistes comme Fairouz, une des dernières légendes vivantes de la chanson arabe et qui était mariée au frère défunt d'Elias, Assi Rahbani. 

Atalayar_ El músico libanés Elias Rahbani
PHOTO/AFP - La chanteuse tunisienne Lutfi Bushnak embrasse le musicien libanais Elias Rahbani (G) 

En fait, Assi et Mansur ont formé le célèbre duo des Frères Rahbani, qui a été catapulté à la célébrité aux côtés de Fairouz dans les années 1950 et dont Elias est souvent considéré comme un troisième membre du groupe, bien qu'il ait été trop jeune à l'époque et qu'il ait passé une grande partie de sa carrière à le développer de manière indépendante. 

Tous trois ont écrit quelques-unes des plus connues chansons de Faioruz, l'une des voix les plus importantes du Liban au siècle dernier et un symbole du petit pays méditerranéen, adoré par toutes les factions et tous les groupes religieux. 

Célébrités, artistes et dirigeants politiques se sont tournés vers les réseaux sociaux pour faire leurs adieux à ce grand nom de la musique libanaise et arabe, avec une longue liste de prix régionaux et internationaux. 

"Aujourd'hui, nous avons perdu les notes les plus heureuses de l'histoire de la musique libanaise", a déclaré le producteur et compositeur Jean Marie Riachi, basé à Beyrouth, sur son compte Twitter.