Le Festival des Trois Cultures propose trois nuits de musique en plein air avec Rocío Márquez, Iman Kandoussi et Ana Alcaide

La Fondation Trois Cultures organise cet événement du 23 au 25 juin
Fundación Tres Culturas

 -  

La Fondation Trois Cultures de la Méditerranée organise, du 23 au 25 juin, un festival avec trois nuits de concerts en plein air consacrés à la musique séfarade, aux rythmes andalous et au flamenco, avec trois grands protagonistes : Ana Alcaide, Imán Kandoussi et Rocío Márquez.

Ce festival est né avec une vocation de continuité et est organisé par la fondation avec l'Agence Andalouse des Institutions Culturelles du Ministère de la Culture et du Patrimoine Historique de la Junta de Andalucía, avec la collaboration de la Fondation 'la Caixa'. L'objectif de cet événement est de valoriser l'important héritage musical que la coexistence entre les différentes cultures de la Méditerranée représente pour notre communauté. Et plus particulièrement la pertinence de l'héritage sépharade et andalou dans la culture andalouse.

En ce sens, cette initiative est liée au Festival des Andalousies Atlantiques, qui se tient chaque année dans la ville marocaine d'Essaouira, avec un fort soutien du gouvernement andalou (par le biais de la Fondation des Trois Cultures) depuis presque deux décennies. En effet, lors de l'édition 2019 de cette rencontre, la ministre de la Culture et patronne de la Fondation, Patricia del Pozo, a exprimé l'engagement du gouvernement andalou avec la promotion d'une éventuelle candidature de la musique andalouse comme patrimoine immatériel de l'humanité.

Aujourd'hui, le Festival des Trois Cultures va plus loin en réunissant sur la même scène, mais à des dates différentes, trois grands représentants de la musique sépharade, andalouse et flamenco.

Ana Alcaide, la première à se produire le 23, est une instrumentiste, chanteuse et compositrice qui mène des recherches sur les traditions et les cultures anciennes. Pionnière et diffuseuse de la nyckelharpa (instrument suédois) en Espagne, elle a commencé à écrire et à produire ses propres chansons, ajoutant des compositions et adaptant son instrument à des mélodies ancestrales qui ont fait le tour de la Méditerranée et sont originaires de l'Espagne médiévale.

Imán Kandoussi, qui se produira le 24, est originaire de Tetuán (Maroc). À l'âge de 10 ans, elle a commencé à étudier la théorie musicale et le oud arabe au conservatoire de musique de Tétouan. À 15 ans, elle a étudié les techniques d'interprétation avec de grands maîtres tels que Amin el Akrami et Hicham Zoubairi. À la fin de l'année 2003, elle est arrivée en Espagne pour compléter ses études universitaires et développer d'autres styles musicaux, en les fusionnant avec la musique arabe traditionnelle, en particulier avec la musique andalouse, rendant possible le dialogue entre les musiques appartenant à la région de l'al-Andalus médiéval.

Pour sa part, Rocío Márquez (qui clôturera le festival le 25) est une référence pour le flamenco actuel. Née à Huelva en 1985, elle a été définie par la presse comme "la voix de la nouvelle génération de cante jondo" et sa projection nationale et internationale est imparable. Sa discographie combine son grand amour pour la tradition flamenca et son désir d'explorer les limites de cette même tradition en expérimentant avec les mélodies, l'instrumentation, les arrangements et les paroles.

Plus d'informations et vente de billets pour chaque concert :

Mercredi 23 juin, Ana Alcaide
Jeudi 24 juin, Imán Kandoussi
Vendredi 25 juin, Rocío Márquez