PUBLICIDAD

Iberdrola

Le gaz, une opportunité pour la Mauritanie de relancer sa croissance économique

Le pays africain se positionne comme un acteur majeur sur le marché du gaz. Le développement de cette industrie pourrait avoir un impact favorable sur l'économie nationale si Nouakchott joue bien ses cartes
mauritania-ghazouani

PHOTO/OLIVIER HOSLET via REUTERS  -   Le président mauritanien Mohamed Ould Ghazouani

Les réserves de gaz naturel de la Mauritanie suscitent l'intérêt des marchés énergétiques internationaux. Le pays a récemment annoncé un gisement de gaz capable de produire jusqu'à 10 millions de tonnes par an. Au total, la Mauritanie dispose de réserves de gaz de 100 trillions de pieds cubes, soit plus que d'autres pays africains comme la Libye et l'Égypte.

Cependant, malgré sa richesse en gaz, la Mauritanie ne dispose pas de fonds suffisants pour investir dans les infrastructures nécessaires à l'extraction du gaz et à la construction d'usines de liquéfaction et de stockage. C'est pourquoi la nation africaine compte sur les investissements des entreprises étrangères pour stimuler son industrie gazière. Parmi les entreprises présentes dans le pays figurent l'entreprise américaine Kosmos Energy, la société française TotalEnergies et les sociétés britanniques BP et Shell.

La Mauritanie tente d'attirer les investisseurs étrangers pour exploiter le grand potentiel gazier du pays. Plus précisément, le gouvernement cherche à développer des gazoducs et des infrastructures portuaires pour permettre l'exportation de gaz naturel liquéfié, dont la production commencera en 2023. Comme le souligne African Business, parmi les objectifs de Nouakchott figure la ville portuaire et le centre commercial du pays, Nouadhibou, qu'ils espèrent transformer en centre de traitement, d'importation et d'exportation de gaz. 

gasoducto
PHOTO/FILE - La Mauritanie tente d'attirer les investisseurs étrangers pour exploiter le vaste potentiel gazier du pays

Le développement de l'industrie gazière en Mauritanie aura un impact positif sur la croissance économique du pays. Al-Arab compare même la situation actuelle de la nation africaine à celle des pays du Golfe avant la découverte du pétrole, sa principale source de revenus aujourd'hui.

Le journal arabe note que la Mauritanie a une population de 4,6 millions d'habitants, un chiffre similaire à celui du Koweït (4,4 millions). Toutefois, alors que l'État du Golfe figure parmi les 40 pays les plus riches du monde, la nation africaine fait partie des 25 pays les plus pauvres. Cela pourrait changer si la Mauritanie joue bien ses cartes et tire parti de ses réserves de gaz.

En plus de disposer de ressources naturelles, il faut savoir les gérer et jouir de la sécurité et de la stabilité au niveau politique. La Libye, par exemple, abrite certaines des plus grandes réserves de pétrole d'Afrique, mais en raison de la situation dans le pays, elle n'a pas été en mesure de développer son économie nationale. L'instabilité et le manque de sécurité depuis la chute de Mouammar Kadhafi en 2011 ont plongé la nation nord-africaine dans une grave crise politique et économique, alors qu'elle est l'une des puissances pétrolières du continent.

libia-petroleo
PHOTO/AFP - Raffinerie de pétrole dans la ville de Ras Lanuf, au nord de la Libye
Une situation favorable

La Mauritanie, quant à elle, jouit d'une stabilité et d'une sécurité politiques. Les dernières élections de 2019, qui ont donné la victoire à Mohamed Ould Ghazouani, se sont déroulées sans incident et sous le contrôle d'observateurs internationaux de l'Union africaine, des Nations unies et des ambassades des États-Unis, d'Espagne et de France.

En revanche, le pays n'a pas été la cible d'attaques terroristes ces dernières années, malgré l'insécurité qui sévit dans la région du Sahel. Comme le souligne Al-Arab, "la lutte de la Mauritanie contre le terrorisme représente une expérience unique dans le G5 Sahel, car c'est le seul pays de la région à avoir vaincu des groupes armés et des extrémistes". 

otan-mauritania
PHOTO/NATO - Le secrétaire général de l'Alliance, Jens Stoltenberg, cherche à renforcer les capacités de la Mauritanie en matière de lutte contre le terrorisme, de sécurité des frontières et de gestion des crises au Sahel. Photographié ici avec le président Mohamed Ould El Ghazwani en janvier 2021.

Nouakchott entretient une coopération importante avec la France pour lutter contre le terrorisme dans la région. D'ailleurs, lors du dernier sommet de l'OTAN à Madrid en juin, la Mauritanie et l'Alliance atlantique ont resserré leurs liens avec le même objectif. Cependant, le pays africain a également signé des accords de coopération militaire avec la Russie en 2021, dans le but de diversifier ses partenaires.

Nouakchott entretient également des liens étroits avec ses voisins maghrébins, en particulier le Maroc et l'Algérie en matière de commerce. Grâce à divers accords avec la Mauritanie, les deux pays commercent avec l'Afrique de l'Ouest et le Golfe de Guinée. 

mauritania-marruecos
PHOTO/FILE - Forum économique Maroc-Mauritanie

Les principaux défis de Nouakchott sont la pauvreté et l'analphabétisme. Le gouvernement devra gérer les revenus du gaz de manière à réduire ces deux problèmes. Il devra également investir dans les infrastructures et diversifier l'économie nationale.

Grâce à son industrie gazière, la Mauritanie pourrait également devenir un partenaire énergétique clé pour l'Europe, qui cherche à se sevrer de sa dépendance au gaz russe.

mauritania-gobierno
PHOTO/AP - Le gouvernement devrait gérer les revenus du gaz de manière à réduire les taux de pauvreté et d'analphabétisme

"La Mauritanie est appelée à devenir un acteur majeur de la chaîne d'approvisionnement mondiale en gaz naturel. Le pays est prêt à voir un afflux de nouveaux investissements qui contribueront à donner le coup d'envoi de sa révolution gazière", déclare NJ Ayuk, président exécutif de la Chambre africaine de l'énergie, cité par African Business.