Le gouvernement marocain s'engage en faveur de la culture

Le nouveau gouvernement lancera un programme culturel pour promouvoir les valeurs nationales et l'intégration des jeunes dans la société
portada-nuevo-gobierno-marroqui

 -  

Le gouvernement d'Aziz Akhannouch a élaboré un programme pour les cinq prochaines années de son mandat, dans lequel la culture sera l'un des principaux piliers. Le Premier ministre a parlé de l'importance de préserver les valeurs culturelles et de promouvoir un sentiment de patrie, en particulier chez les jeunes.

Akhannouch a assuré que son gouvernement, lors du lancement de son programme, "est bien conscient que sa mission principale est de renforcer les piliers de l'État social et de consolider le capital humain du Royaume, et qu'il œuvrera avec dévouement pour préserver leur dignité, consacrer leurs droits et garantir les conditions de leur bien-être".

Pour garantir cet investissement, le nouveau gouvernement a élaboré une série de mesures qui viseront à soutenir les connaissances des artistes et des professionnels de la culture de la région, ainsi qu'à consolider les multiples langues parlées dans le pays.

aziz-akhannouch-microfono

Le Premier ministre entend investir dans l'industrie culturelle marocaine en fournissant du matériel à tous les intellectuels. Il construira également un musée national dans lequel il défendra le capital culturel du Maroc. À cette fin, le gouvernement s'efforcera d'augmenter le financement public, de créer des agences de soutien et de réaliser l'égalité des chances pour tous les travailleurs du cinéma et de la télévision. Les réformes culturelles seront menées dans les écoles et les universités, où la littérature et l'art seront au centre des préoccupations. Des fonds seront accordés aux médias pour diffuser des contenus culturels et encourager le public à consommer de la culture.

Mais surtout, le projet s'adressera aux jeunes citoyens. Le Maroc mettra en œuvre la création d'un "passeport jeunesse". Ce nouveau document, qui sera en format numérique, fournira une aide financière aux Marocains âgés de 16 à 30 ans, quelle que soit leur situation économique, pour la consommation culturelle. Les jeunes bénéficieront de réductions pour des activités telles que le sport, la culture et le divertissement, que le gouvernement entend obtenir en s'associant avec des groupes et des partenaires économiques. Elle tentera également de persuader les institutions publiques telles que les musées, les expositions d'art, les piscines et autres centres d'offrir des réductions spécifiques à tous ceux qui sont en possession de cette nouvelle carte. Ce sont des mesures très pertinentes, qui ont été détaillées par les médias Aujourd'hui.

Les autres mesures viseront à rendre la nouvelle réforme culturelle viable pour la capitale de la région et à attirer différents types de tourisme. Ce programme stipule que la culture est vitale pour la formation d'une société et de son identité, et l'État a montré son plus grand soutien à ce plan.

Depuis que le roi Mohammed VI a nommé un nouveau gouvernement le 7 octobre, dirigé par le Rassemblement national indépendant avec le Premier ministre Aziz Akhannouch à sa tête, il a montré son intérêt à faire du Maroc un pays plus moderne, puisque depuis dix ans, il n'y a eu qu'un seul gouvernement dirigé par le PJD islamiste, qui est maintenant dans l'opposition. La nouvelle administration est composée de 24 portefeuilles, dont sept sont dirigés par des femmes.