PUBLICIDAD

Marruecos

Le groupe énergétique indien Samta va investir plus de 100 millions de dollars au Maroc dans le secteur minier

L'entreprise énergétique a souligné que la décision est motivée par la bonne situation du pays d'Afrique du Nord en matière d'investissement
Mine de phosphate à 100 kilomètres au sud-ouest de la ville d'El Aaiún. Le groupe énergétique indien Samta va investir plus de 100 millions de dollars au Maroc dans le secteur minier.

REUTERS/YOUSSEF BOUDLAL  -   Mine de phosphate à 100 kilomètres au sud-ouest de la ville d'El Aaiún. Le groupe énergétique indien Samta va investir plus de 100 millions de dollars au Maroc dans le secteur minier

Le groupe énergétique indien Samta a annoncé qu'il allait investir plus de 100 millions de dollars dans le secteur minier au cours des cinq prochaines années, selon la direction de l'entreprise. "Nous nous sommes engagés à investir plus de 100 millions de dollars au cours des cinq prochaines années dans le développement des activités d'exploitation minière et de traitement des minerais au Maroc", a déclaré la société dans un communiqué. 

Cet investissement est un coup de pouce pour le secteur minier marocain, qui représente 6% du PIB national, avec des ressources qui ont fait du royaume alaouite un leader dans la production et l'exportation de phosphates, selon le directeur de l'Office national des hydrocarbures et des mines (ONHYM), Abdellah Muttaqqi.

Cet accord fait suite à l'initiative de l'ambassade du Royaume à New Delhi et à une visite de la direction de la société au Maroc, où elle a rencontré les responsables de l'Agence marocaine pour le développement des investissements et des exportations (AMDIE). C'est précisément ces deux administrations qui réalisent le projet "Morocco Now" en Inde, qui vise à promouvoir le Maroc comme une opportunité d'investissement, en exposant les atouts potentiels du Royaume.

La société indienne Samta a également fait allusion au fait que cet investissement est dû au climat optimal développé au Maroc, propice aux affaires et aux processus bureaucratiques rapides de l'administration et des autorités, notamment dans les activités minières et les énergies renouvelables. "Notre objectif est d'être un partenaire dans l'amélioration du bien-être économique général en mettant l'accent sur la durabilité et la transparence", a souligné Purushottam Agrawal, PDG du groupe Samta.

L'investissement qui sera réalisé au Maroc au cours des cinq prochaines années devrait donner le coup d'envoi à des relations économiques plus étroites entre le Maroc et l'Inde. Ce faisant, M. Agrawal a fait remarquer qu'ils espèrent "avoir une relation à long terme avec le Maroc et étendre et diversifier nos investissements à l'avenir".

Tout ceci intervient dans un contexte de relations bilatérales florissantes entre le Maroc et l'Inde, en particulier depuis octobre de cette année, lorsqu'une réunion a eu lieu entre le ministre marocain des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l'étranger et le ministre indien des Affaires étrangères, Subrahmanym Jiashankar. La réunion a mis l'accent sur l'élan et la dynamique entre les deux pays. Les deux représentants se sont félicités des relations entre Rabat et New Delhi, qui devraient déboucher sur des investissements tels que ceux du groupe Samta.