PUBLICIDAD

Iberdrola

"Le journalisme est aujourd'hui plus nécessaire que jamais pour notre société démocratique"

Les Prix internationaux du journalisme 2022 sont présentés à Madrid
premios del club internacional de prensa

ATALAYAR/GUILLERMO LÓPEZ  -  

Parce que "le journalisme est aujourd'hui plus nécessaire que jamais", comme l'a déclaré Javier Fernández Arribas, président du Club de la presse internationale (CIP), les Prix internationaux du journalisme ont été remis hier soir à Madrid. Les prix ont été remis par diverses associations de presse internationales lors d'une cérémonie animée par la journaliste Mº Ángeles Blanco dans les jardins du Retiro. 
 
L'événement a été suivi par le maire de Madrid, José Luis Martínez Almeida, qui a montré son soutien aux membres de la profession journalistique. Almeida a décrit la pratique du journalisme comme "dangereuse, belle et essentielle pour jouir d'une démocratie libre". Il a également remercié les correspondants étrangers à Madrid pour leur travail de diffusion de l'image de la ville. Il a conclu son discours par un hommage aux journalistes qui sont morts dans l'exercice de leur métier, "donnant leur vie pour que nous puissions connaître la vérité". 

premios club internacional de prensa almeida alcalde
ATALAYAR/GUILLERMO LÓPEZ

Son discours a été suivi par celui de Javier Fernández Arribas, président du Club de la presse internationale, qui a déclaré que "le journalisme est plus nécessaire aujourd'hui que jamais. Un journalisme qui contraste, qui est au service des citoyens, est essentiel au bon fonctionnement de la société. C'est pour cela que nous travaillons". Il a remercié l'action conjointe des associations et surtout les lauréats pour leur excellent travail professionnel. 
 
Le journaliste et présentateur de télévision Pedro Piqueras a reçu le premier prix de la soirée des mains du maire de Madrid. Piqueras a souligné l'importance des journalistes dans un monde où "l'opinion menace d'avoir plus de poids que la vérité". 

javier fernández arribas premiso club internacional de prensa
ATALAYAR/GUILLERMO LÓPEZ

Le deuxième prix du Club international de la presse, intitulé "Le journalisme à la limite", a été décerné au photographe Emilio Morenatti, qui a déploré l'époque convulsive du journalisme actuel. Morenatti n'a pas pu assister à la cérémonie, car il couvrait les funérailles de la reine Elizabeth II à Londres. José María Peredo, journaliste et analyste international, a accepté le prix à sa place.
 
Oscar Mijallo a reçu le prix du meilleur correspondant international. Le journaliste de RTVE s'est souvenu de la joie avec laquelle il a appris qu'il était le lauréat de cette année, alors qu'il venait d'arriver en Espagne en provenance du front ukrainien. Il a dédié son prix à son collègue et caméraman, Miguel Ángel de la Fuente, et à toute l'équipe de sa rédaction qui l'a soutenu dans sa carrière journalistique.

oscar mijallo y miguel de la fuente premios club internacional de prensa
ATALAYAR/GUILLERMO LÓPEZ

Miguel de la Fuente a également reçu un prix. Il a accepté le prix en pensant à tous ses collègues qui ont perdu la vie en travaillant à ses côtés pendant les longues années de sa carrière. "Pour la passion qui nous unit, celle du journalisme. Et pour tous ceux qui ne sont pas ici avec nous. Nous faisons tous partie d'une même tribu", a déclaré le journaliste. 
 
Le CIP a décerné à Sarah Morris le titre de meilleure correspondante étrangère en Espagne. La journaliste anglo-saxonne, correspondante de la chaîne française France24, a accepté son prix en remerciant les journalistes espagnols pour tout ce qu'ils lui ont appris. "Les journalistes espagnols sont très désireux d'apprendre. Toujours. C'est une valeur que je vois dans peu de pays", a déclaré Morris, qui a également remercié le grand soutien qu'il reçoit de ses collègues de France24.

sarah morris premiada club internacional de prensa
ATALAYAR/GUILLERMO LÓPEZ

Le Club international de la presse a également honoré le travail de la Fondation du Real Madrid, pour laquelle son ambassadeur, Arbeloa, a accepté le prix. Le CIP a voulu récompenser l'importante action sociale menée par la Fondation Real Madrid. "Les fans du Real Madrid sont répartis dans le monde entier. C'est une passion qui touche tous les coins du monde. C'est pourquoi le travail social du club doit également atteindre tous ces endroits", a assuré Arbeloa. 
 
Bertrand de La Grande, président de l'Association des correspondants de la presse étrangère, a pris la parole après Pedro Piqueras pour féliciter les quatre personnalités que son association a récompensées lors de cette édition 2022. L'acteur Antonio Banderas, pour son travail fondamental dans la promotion de la culture ; l'attraction culturelle et historique du Puy du Fou, pour son engagement en faveur d'une offre culturelle différente et précieuse ; le joueur de tennis espagnol Carlos Alcaraz et enfin le polyvalent Bertín Osborne, "pour sa façon particulière de réaliser des interviews et d'amener à la télévision des personnes qui ne sont pas habituées aux journalistes". 

antonio palacios premio club internacional de prensa
ATALAYAR/GUILLERMO LÓPEZ

Avec Kamal Salim Malawa, l'ambassadeur palestinien a reçu le prix que l'Association des journalistes et écrivains arabes a dédié à la journaliste palestinienne d'Al-Jazeera décédée en début d'année en Cisjordanie, Shireen Abu Akleh. "Shireen représente le journaliste qui se consacre à sa profession, avant tout. Le journaliste qui cherche à éduquer, à transmettre. Mais en Palestine, il n'est pas possible de développer cette profession librement", a déclaré l'ambassadeur, rappelant les 52 journalistes qui sont morts ces dernières années en Palestine.

premiso club internacional de prensa shireen abu alkleh
ATALAYAR/GUILLERMO LÓPEZ

Le prix de l'Association de la presse africaine, dirigé par Abuy Nfubea, a été attribué au projet de film Los Negros (2022), réalisé par Antonio Palacios Rojo, qui donne la parole au collectif africain en Espagne, et plus particulièrement à Séville. Le documentaire évoque l'empreinte que les esclaves africains ont laissée sur la ville de Séville. 
 
L'Association des correspondants de presse ibéro-américains, et sa directrice Sully Fuentes, a remis son "Prix de la communication" à Casa de México, qui a été recueilli par Ximena Caraza, directrice générale de l'institution culturelle mexicaine basée à Madrid, et Rubén Pizá, responsable des communications. Tous deux ont invité tous les Madrilènes à visiter la Casa de México, "une expérience qui les changera à jamais".