PUBLICIDAD

Iberdrola

Le Maroc accueille "Chergui 2022", l'exercice militaire avec la France

Paris et Rabat sont engagés dans cet événement militaire qui met en évidence le renforcement de leurs relations bilatérales pour faire face à des défis communs
El rey marroquí Mohammed VI y el presidente francés Emmanuel Macron, a la izquierda, tras inaugurar una línea de alta velocidad en la estación de tren de Rabat PHOTO/AP

PHOTO/AP  -   Le roi du Maroc Mohammed VI et le président français Emmanuel Macron, à gauche, après l'inauguration d'une ligne de train à grande vitesse à la gare de Rabat.

Le Maroc et la France vivent l'un de leurs meilleurs moments en tant qu'alliés politiques et économiques, comme en témoignent les différents événements qu'ils organisent ensemble. La région d'Er-Rachidia, dans la province de Draa-Tafilatet, accueille l'exercice militaire conjoint franco-marocain "Chergui 2022". Il s'agit d'un entraînement de toutes les forces militaires des deux nations qui se déroule dans la région depuis le début du mois de mars.

Cet exercice s'inscrit dans le cadre des plans des deux pays visant à améliorer la défense de leur intégrité territoriale. Son objectif principal est également de consolider les relations entre les Forces Armées Royales et l'armée française, et cela porte ses fruits. A quelques jours de l'échéance, les relations bilatérales entre Paris et Rabat se renforcent et les attentes sont grandes.

"La planification de la formation a été réalisée entre les officiers militaires des deux pays depuis septembre de l'année dernière en France et au Maroc", a commenté le commandant général des Forces armées royales marocaines.

Soldados del ejército marroquí en un punto de observación durante el ejercicio militar "León Africano" en la región de Tan-Tan, en el suroeste de Marruecos, el 18 de junio de 2021 AFP/FADEL SENNA
AFP/FADEL SENNA - Des soldats de l'armée marocaine à un point d'observation pendant l'exercice militaire "African Lion" dans la région de Tan-Tan, dans le sud-ouest du Maroc, le 18 juin 2021.

La pratique de cet événement est suivie par plusieurs observateurs internationaux. Ils estiment que, grâce à la tenue de cet exercice, les deux pays font preuve d'une grande coopération militaire, ainsi que d'une grande pertinence en matière de sécurité. Ils ont également qualifié l'exercice de "très important" en raison de l'annonce par l'Algérie que ses armées sont prêtes à s'installer aux frontières près du Maroc pour s'entraîner.

"L'entraînement militaire conjoint entre les forces armées royales et l'armée française dans la troisième région militaire du Maroc est le premier du genre depuis son annonce, et cet entraînement conjoint devrait être une saison annuelle entre les deux pays en raison des défis militaires et sécuritaires pour la France dans la région du Sahel", a déclaré à la presse marocaine Mohamed al-Tayyar, chercheur en études stratégiques et de sécurité, après avoir été interrogé sur l'événement.

L'objectif principal de ces exercices est de démontrer l'état de préparation des forces des deux pays au niveau international. Dans le cadre de l'entraînement, il est clair que les deux nations ont une grande capacité à mener à bien tous types de missions d'attaque, de défense, de sécurité, de secours, etc. Tout au long de ce mois, il y a eu une grande aptitude des deux côtés à travailler, à planifier et à développer leurs forces, tant sur le plan technique qu'opérationnel.

"Les liens devraient se développer de manière significative compte tenu de la volonté du Maroc à tous les niveaux, y compris dans le domaine de l'industrialisation militaire. Le Royaume devrait occuper une position importante en tant que porte d'entrée des entreprises françaises en Afrique. En outre, la question de la souveraineté du Sahara occidental renforcerait les relations entre la nation nord-africaine et le pays français, qui ont prouvé au fil du temps qu'elles étaient stables et fiables", a ajouté Al-Tayyar.

Soldados marroquíes hacen guardia durante una recepción como parte del ejercicio militar African Lion en el complejo Grier Labouihi, en el sur de Marruecos PHOTO/AP
PHOTO/AP - Des soldats marocains montent la garde lors d'une réception dans le cadre de l'exercice militaire African Lion au complexe Grier Labouihi, dans le sud du Maroc.

Lors de son séjour dans la région, la France a fait la démonstration de ses renforts de défense militaire. Il s'agit notamment de la 4e brigade de combat de l'armée de l'air et de la marine, ainsi que d'un certain nombre de véhicules blindés. Du côté marocain, la presse maghrébine met en avant les propos d'un pilote plongé dans cette formation. "L'exercice conjoint permettra aux officiers militaires français de voir l'expérience acquise par l'armée marocaine", rapporte le média marocain.

Le Maroc en est à un point où, en termes militaires, des opérations majeures sont menées avec d'autres pays du monde. L'une des plus importantes est la relation solide qu'elle entretient avec les États-Unis dans le cadre de l'opération "African Lion", qui, cette année encore, sera présidée par le Maroc et vise à contrer les futures attaques terroristes et à prévenir toute catastrophe naturelle éventuelle sur le continent africain.

"Les exercices militaires sur le sol marocain se traduisent par une grande coopération militaire entre Rabat et ces pays dans l'échange d'expériences militaires et l'amélioration des compétences professionnelles dans le domaine de la sécurité", ajoute Hisham Moatad, universitaire et analyste politique, interrogé par le quotidien Al-Arab.