PUBLICIDAD

Marruecos

Le Maroc classé parmi les pays les plus cybersécurisés au monde

Le pays alaouite est entré dans le classement de l'Union International des Télécommunications de l'ONU à la 50e place
Cyberespace

FOTO/ARCHIVE  -   Cyberespace

Les performances récentes du Maroc placent le Royaume dans les premiers rangs mondiaux. Selon le journal Aujourd'hui Le Maroc, le royaume alaouite est entré dans la liste créée par l'Union internationale des télécommunications de l'ONU (Nations unies) des pays ayant la meilleure cybersécurité. Concrètement et à ce jour, la nation se situe à la 50e place de ce classement, ce qui représente également une amélioration puisqu'en 2018, elle était en 93e position. En deux ans, elle a progressé de 43 places et cela est dû à la stratégie du gouvernement, qui a mis le cap sur la lutte contre les cybermenaces. 

Ces dernières années, en raison de l'augmentation des transactions en ligne à la suite de la pandémie de coronavirus et des divers confinements, les menaces et les problèmes sur le web sont devenus de plus en plus fréquents et constituent un inconvénient majeur dans le monde entier. Le Maroc, tout au long de l'année 2021, a subi 400 attaques, selon la Direction générale de la sécurité des systèmes d'information (DGSSI) régie par les Forces armées royales. Ces attaques ont été défendues principalement pour minimiser les risques et défendre l'infrastructure vitale et sensible du système de réseau du pays du Maghreb.  

De leur côté, et en raison de cette augmentation des menaces, les forces marocaines ont mis au point différentes méthodes pour prévenir les attaques en ligne. L'une d'entre elles a été la tactique de l'analyse, qui permet aux utilisateurs de voir les différentes failles et problèmes qui peuvent présenter un risque et être utilisés contre eux par des pirates et des organisations dangereuses. Un autre de ces nouveaux systèmes est le test de pénétration qui permet de commencer à évaluer la défense de l'appareil à partir duquel vous vous connectez et qui, à son tour, vous permet de répondre aux cyber-attaques et de les reconnaître. En outre, ce dernier modèle de défense vous permet de connaître de manière fiable les défenses précédemment mises en place et de voir leur efficacité.  

Yigal Unna, director general de la Dirección Cibernética de Israel, del general El Mostafa Rabii, director de la Dirección de Seguridad Cibernética del Departamento de Defensa Nacional de Marruecos, y el ministro de Defensa marroquí, Abdellatif Loudiyi, firman un acuerdo de ciberseguridad en Rabat (Cortesía)​   ​​   ​
Yigal Unna, directeur général du Cyber Directorate d'Israël, le général El Mostafa Rabii, directeur de la direction de la cybersécurité du ministère marocain de la Défense nationale, et le ministre marocain de la Défense, Abdellatif Loudiyi, signent un accord de cybersécurité à Rabat (Courtesy)

Bien que ce problème existe sur Internet, l'utilisation d'Internet pour effectuer des transactions donne des résultats très positifs pour le Maroc. Le Centre Monétaire Marocain (CMI) a annoncé que des records ont été battus pour les paiements par carte et par mobile dans le Royaume, avec plus de 100 millions de paiements électroniques enregistrés pour la première fois de son histoire. Selon le CMI, la majorité de ces paiements ont été effectués par le biais de sites web commerciaux. A son tour, cette activité a connu une croissance énorme au cours des deux dernières années, et plus de 275 milliards de dirhams ont été collectés grâce à ce type de transaction. De plus, le fait que les commerces et les entreprises aient dû s'impliquer dans cette affaire et s'adapter à cette nouvelle situation a entraîné une croissance de l'économie du pays.  

De même, la DGSSI, consciente de ces nouvelles habitudes et des problèmes qu'elles aggravent, a développé cette année plusieurs programmes de cryptage, 100% d'origine marocaine, qui bénéficient aux administrations et ministères du pays en matière de lutte contre les attaques et d'amélioration du système de télécommunications au niveau national. Les menaces dans le cyberespace "sont devenues une réalité quotidienne", indique la DGSSI.  

La direction générale de la sécurité des systèmes d'information est une structure créée il y a 10 ans et est contrôlée par l'administration de la défense nationale. Sa mission et son objectif principal dans le Royaume est d'assurer la sécurité des systèmes cybernétiques circulant dans la nation et d'anticiper les attaques afin de les prévoir et de développer les différents systèmes de sécurité qui pourraient y porter atteinte. À cette fin, la DGSSI travaille activement au développement d'équipements permettant de prévenir ces attaques, notamment pour défendre les administrations et organisations publiques, qui sont plus vulnérables. À cette fin, cette organisation se consacre à l'analyse des risques, à la classification des actifs et aux politiques de sécurité des réseaux.