PUBLICIDAD

Iberdrola

Le Maroc coopère avec la Banque africaine de développement à l'occasion de son 50e anniversaire

Les membres du Fonds africain de développement se sont réunis dans ce pays d'Afrique du Nord pour la quatrième et dernière session d'annonces de contributions pour la 16e reconstitution du Fonds
atalayar-roi-du-maroc-morocco-mohamed-vi-cooperation-african-development-bank

PHOTO/FILE  -   Mohamed VI, monarque du Royaume du Maroc

La part de l'Afrique dans la production mondiale est tombée en dessous des 2% actuels. La BAD estime donc qu'"une politique industrielle plus active est nécessaire, mais elle exige une compréhension profonde et détaillée des contraintes et des opportunités de chaque pays". Abdul Mukhtar, directeur du département du développement des entreprises de la BAD, a rappelé que si l'Afrique a fait des progrès encourageants en matière d'industrialisation au cours de la période 2010-2022, la pandémie de COVID-19 et la guerre en Ukraine ont entravé les efforts et exposé des systèmes de production inadéquats.

Cette réunion cruciale aboutit à un paquet de financement pour le prochain cycle du Fonds pour la période 2023-2025. Les représentants des pays contributeurs du Fonds et la haute direction de la Banque africaine de développement (BAD), conduite par son président Akinwumi Adesina, ont participé à cette réunion, qui s'est tenue à Tanger dans un contexte mondial difficile marqué par le ralentissement des perspectives de croissance économique. Au cours de ces entretiens, les parties ont discuté des orientations politiques et financières et des approches pour y faire face. Ils ont également soutenu l'adoption du rapport du FAD-16.

atalayar-banco-africano-desarrollo-ministra-economia-finanzas-nadie-fettah-marruecos
PHOTO/ Banque africaine de développement - Rencontre des administrateurs du Groupe de la Banque africaine de développement avec la ministre de l'Économie et des Finances, Nadia Fettah

La réunion de deux jours a eu lieu au Maroc, dans la ville de Tanger, au nord du pays. "Cette décision réitère la volonté et l'engagement du Royaume envers les pays africains, conformément à la vision éclairée de Sa Majesté le Roi pour une Afrique unie et prospère", a déclaré Nadia Fettah, dans un discours lu en son nom par le ministre de l'Industrie et du Commerce, Ryad Mezzour.

Lors de sa troisième réunion, le Fonds s'est attaché à répondre aux questions d'admission. Les discussions ont porté sur le financement et l'adaptation au climat, la gestion durable de la dette, le redressement post-pandémie, ainsi que sur le soutien politique et financier que le Fonds africain de développement devrait apporter à ses pays bénéficiaires.

Étant donné que le Fonds comprend 8 des 10 pays les plus pauvres du monde, plus de 37 pays africains les ont aidés à faire face à l'impact de la pandémie, entre autres problèmes.

atalayar-marruecos-banco-africano-desarrollo-cooperacion-economia
PHOTO/ARCHIVE - Le Maroc et la Banque africaine de développement célèbrent plus d'un demi-siècle de collaboration

Le Fonds a débloqué 1,2 milliard de dollars pour soutenir 25 pays. Ce financement les a aidés à soutenir les services de santé, à étendre la protection sociale, à préserver les moyens de subsistance et à assurer la formation des professionnels de la santé. Ces pays bénéficient également de la Facilité africaine de production alimentaire d'urgence, approuvée par le Conseil d'administration du Groupe de la Banque africaine de développement en mai dernier. Les ressources de la Facilité aident les pays à se procurer des engrais et des semences, à augmenter la production alimentaire de 30 % et à soutenir les réformes politiques visant à résoudre les problèmes structurels du secteur agricole.

Le Fonds africain de développement célèbre cette année son jubilé d'or. Au cours des 50 dernières années, elle a investi plus de 40 milliards de dollars dans plus de 2 700 projets sur le continent, ce qui lui a valu une reconnaissance mondiale. Le Fonds africain de développement a été classé deuxième au monde pour la qualité de son aide publique au développement en 2021 par le Center for Global Development et la Brookings Institution. Le Fonds africain de développement est le guichet concessionnel du Groupe de la Banque africaine de développement. Il a été créé en 1972 et est devenu opérationnel en 1974.