Le Maroc déjoue les sauts de barrière de 20 à 80 migrants à Melilla

L'Espagne prolonge la fermeture de la frontière avec Ceuta et Melilla jusqu'au 31 août
migrantes-valla-melilla-españa-marruecos

REUTERS/JESÚS BLASCO DE AVELLANEDA  -   Des migrants africains sont assis sur le haut d'une barrière frontalière lors d'une tentative de passage en territoire espagnol, entre le Maroc et l'enclave de Melilla

La clôture frontalière entre l'Espagne et le Maroc à Melilla a subi plusieurs tentatives de saut pendant la nuit par des groupes de 20 à 80 migrants, qui ont été déjouées par les forces de sécurité marocaines.

Selon la délégation du gouvernement à Melilla, la pression migratoire s'est maintenue jusqu'aux premières heures de la matinée de lundi, ce qui a obligé la Guardia Civil à maintenir le dispositif anti-intrusion déployé le long du périmètre frontalier.

valla-ceuta-marruecos-inmigrantes-españa
AP/BERNAT ARMANGUE - Image de migrants près de la frontière entre l'Espagne et le Maroc

L'hélicoptère de la Guardia Civil a également participé à ce déploiement de sécurité. Il a survolé la clôture pour détecter les mouvements des immigrants depuis les airs et les empêcher de sauter, à l'aide d'un puissant projecteur.

La pression sur la frontière s'est produite pendant la nuit avec des groupes de 20 à 80 personnes qui ont tenté de s'approcher de la clôture à différents endroits, mais ont été arrêtés par les forces de sécurité marocaines, qui étaient en communication constante avec le commandement de la Guardia Civil.

Selon la délégation gouvernementale, il n'y a pas eu d'entrée irrégulière d'immigrants à Melilla ce matin, contrairement à ce qui s'est passé hier lors du cinquième saut de la clôture au cours des deux dernières semaines, au cours duquel une cinquantaine de Subsahariens ont tenté d'entrer dans la ville et sept y sont parvenus.

migrantes-valla-marruecos-españa
REUTERS/JON NAZCA - Des migrants courent vers la barrière séparant le Maroc de l'Espagne

Au cours des deux dernières semaines, depuis le lundi 12 juillet, au moins 384 immigrants ont réussi à obtenir un accès irrégulier à Melilla, selon les chiffres officiels. De même, selon le Journal officiel de l'État (BOE), les frontières de Ceuta et Melilla resteront fermées jusqu'au 31 août.

Le BOE a publié un arrêté du ministère de l'Intérieur prolongeant les effets de cette fermeture des frontières jusqu'au 31 août à 00h00 et restreignant les déplacements non essentiels des pays tiers vers l'Union européenne et les pays Schengen associés pour des raisons d'ordre public et de santé publique en raison de la crise sanitaire provoquée par le COVID-19.