Le Maroc dépasse les quatre millions de vaccinés

Le pays d'Afrique du Nord avance dans la campagne de vaccination et prend des mesures pour éviter les nouvelles variantes
Una mujer con una mascarilla para evitar la propagación del coronavirus pasa por delante de un vivac donde se realizan ensayos clínicos de vacunas contra el covid-19, en Rabat, Marruecos

PHOTO/AP  -   Une femme avec un masque pour empêcher la propagation du coronavirus, à Rabat, Maroc

La campagne de vaccination du Maroc contre le COVID-19 a eu plus de quatre millions de personnes vaccinées depuis son début fin janvier, a annoncé mardi le ministère de la Santé. Les vaccins administrés sont AstraZeneca et le vaccin chinois Sinopharm, bien que, selon des sources locales, le pays ait l'intention d'élargir l'offre avec le nouveau vaccin américain Johnson & Johnson et le vaccin russe Sputnik V. L'objectif de cette campagne est de les immuniser âgés de plus de 18 ans, environ 25 millions de personnes, « afin de revenir progressivement à une vie normale». Depuis le début de la campagne et comme dans d'autres pays, des groupes prioritaires pour la vaccination ont été constitués : personnes de plus de 65 ans, personnel de santé, police et enseignants

Un trabajador médico sostiene un frasco de la vacuna británica-sueca AstraZeneca/Oxford AFP/MIGUEL MEDINA
AFP/MIGUEL MEDINA-Une infirmière tient un flacon de vaccin anglo-suédois AstraZeneca / Oxford

Début février, le Maroc a déjà enregistré plus d'un million de personnes, plus précisément 1 112 103, avec la première dose du vaccin administrée, devenant ainsi le pays le plus avancé d'Afrique dans la campagne de vaccination.

Concernant les mesures adoptées, le Maroc prolongera l'état d'alerte en vigueur de mars 2020, jusqu'au 10 avril, et le couvre-feu nocturne jusqu'à mi-mars. La fermeture des cafés et magasins est établie à 20h00 et le couvre-feu nocturne est de 21h00 à 6h00, sauf cas exceptionnels. Les frontières du pays restent fermées, bien que des vols réguliers opèrent. Malgré cela, le pays a adopté plusieurs nouvelles mesures pour éviter la nouvelle variante du COVID-19, qui implique l'annulation de vols avec la Grèce, le Liban, le Koweït, la Finlande, la Norvège et la Pologne. Les citoyens du pays, les étrangers résidant dans le pays, les personnes pour des raisons commerciales invitées par des entreprises marocaines, ou d'autres voyageurs qui présentent une réservation d'hôtel peuvent entrer dans le pays. De plus, toutes les personnes sauf les moins de 11 ans devront présenter un test PCR négatif réalisé 72 heures avant.

Una enfermera marroquí administra la vacuna Oxford AstraZeneca COVID-19 a un trabajador sanitario, en el segundo día de la campaña de vacunación, en el Hospital Cheikh Khalifa en Casablanca, Marruecos, el 30 de enero de 2021 PHOTO/AP
PHOTO/AP-Un médecin détient un paquet de vaccins Spoutnik V

Depuis le premier cas signalé en mars 2020, le Maroc ajoute un total de 486 833 infections enregistrées, dont 8 695 décès, selon les données enregistrées dans le bulletin quotidien du ministère. Les dernières données enregistrées le 9 mars collectent un total de 508 nouveaux cas et 12 décès.

La crise provoquée par la pandémie frappe également l'économie du royaume alaouite. Ainsi, le taux de chômage a augmenté en 2020 à 11,9 %, contre 9,2 % en 2019. Une crise qui a été aggravée par plusieurs saisons sèches dans le pays qui affectent différents secteurs.