PUBLICIDAD

Iberdrola

Le Maroc et la Hongrie se rapprochent et montrent leur volonté de coopérer

Suite à la 4ème Commission mixte entre les deux pays, les deux territoires ont décidé de renforcer leurs projets communs dans certains secteurs clés pour l'amélioration de leurs économies
marruecos-energia-renovables-eolica

PHOTO/ARCHIVO  -   L'énergie éolienne au Maroc

Le Maroc et la Hongrie prévoient de bonnes perspectives économiques pour les deux pays. Les deux nations viennent d'achever la 4e Commission mixte, qui a conclu à l'intérêt et à la nécessité de renforcer encore leur partenariat économique. Les deux territoires ont exprimé leur volonté de continuer à coopérer et, à cette fin, ont convenu qu'ils devaient placer leurs accords économiques au même niveau que leurs relations politiques, les deux secteurs devenant d'égale importance.

A l'issue de la session, les deux pays ont publié un communiqué dans lequel ils appellent à la création d'un groupe de travail conjoint. Il sera composé de spécialistes marocains et hongrois, professionnels de divers secteurs économiques. Dans un premier temps et comme annoncé, cette organisation sera dédiée au développement du commerce et des investissements. A cette fin, les deux pays souhaitent mettre en œuvre des actions susceptibles de développer les échanges entre eux. Il vise également à améliorer la qualité des exportations de produits entre les deux pays, à renforcer les investissements et à améliorer l'accès aux marchés hongrois et marocain. 

mercado-policia-marruecos
AP/ABDELJAIL BOUNHAR  - Des policiers marocains rappellent aux vendeurs de respecter les mesures de sécurité à Casablanca, au Maroc.

Outre le commerce et les investissements, il existe d'autres secteurs dans lesquels les deux pays souhaitent travailler ensemble. Il s'agit de l'industrie, de la convergence réglementaire, de l'énergie, des transports, de la gestion de l'eau, de la santé, du développement durable, de la recherche et de l'innovation, de l'agriculture et de l'enseignement supérieur.

Ces secteurs se distinguent et ont été sélectionnés principalement en raison du contexte dans lequel ils s'inscrivent, à savoir la reprise après la crise sanitaire due au coronavirus et les défis communs en matière de sécurité, tant géopolitiques que climatiques. Les deux pays s'accordent sur la nécessité de dynamiser ces secteurs afin de mettre en avant les atouts et le potentiel des deux régions. 

bandera-hungria
FOTO/PIXABAY -  Image par Imaresz

La Commission mixte donne un aperçu des bonnes relations qui existent entre le Maroc et la Hongrie. La réunion a également servi de passerelle pour mettre en évidence la contribution du secteur privé des deux pays pour rendre les relations économiques plus efficaces.

Les bons liens entre le Royaume et le pays d'Europe centrale sont évidents depuis un certain temps. Leur grande relation est soulignée par le Forum d'affaires Maroc-Hongrie qui s'est tenu à Casablanca et la signature d'un accord entre la CGEM (Confédération générale des entreprises du Maroc) et la HCCI (Chambre de commerce et d'industrie hongroise). Ces derniers ont discuté de la manière d'établir un nouveau conseil d'affaires entre les deux pays.

Cependant, un autre thème récurrent au cours de l'événement était l'importance de créer des synergies entre l'Union européenne (UE) et le Maroc. Les deux parties ont souligné l'importance de cette collaboration, car le Royaume sert de porte d'entrée au marché africain et, à cette fin, elles veulent faire du pays alaouite une plaque tournante pour le continent. Celle-ci promet de servir de base aux autres nations du continent grâce à son expérience en matière de coopération. 

marruecos-economia
AFP/FADEL SENNA  - Un employé de l'usine travaille sur une chaîne de montage de voitures à l'usine de montage de voitures de PSA Kenitra.

À l'issue de l'événement, les deux parties ont adopté le procès-verbal de la session comme nouvelle feuille de route qui déterminera la voie de leurs relations. Ensuite, un protocole d'accord a été signé entre l'AMDIE (Agence Marocaine pour le Développement des Investissements et des Exportations) et son homologue hongrois. Cette union vise à promouvoir les investissements et les exportations entre les deux pays.

La 4ème Commission mixte est un événement important pour le Maroc et la Hongrie. La dernière conférence était présidée par Fouad Yazourh, ambassadeur et directeur général du ministère des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l'étranger, du côté marocain. Du côté hongrois, Péter Sztaray, secrétaire d'État à la politique de sécurité au ministère des affaires étrangères et du commerce, représentait la Hongrie.

Un grand nombre de représentants de différents départements ministériels des deux pays ont assisté à la réunion. Karima Kabbaj, l'ambassadrice du Maroc en Hongrie, était également présente. La session a été l'occasion de renforcer les liens et de favoriser la coopération mutuelle dans les secteurs communs aux deux pays. En outre, la partie hongroise a réitéré à plusieurs reprises que le Royaume est un partenaire très stratégique et que ses relations avec le Royaume sont excellentes.