PUBLICIDAD

Marruecos

Le Maroc lance la centrale solaire Noor II

Le royaume alaouite entame la première phase de ce grand projet énergétique, qui s'étend sur plusieurs villes marocaines et peut générer un total de 333 MW
marruecos-energias-renovables

PHOTO/REUTERS  -   Une centrale solaire thermique en démonstration à Noor II Ouarzazate, Maroc

Le Maroc continue de progresser dans la transition énergétique verte du pays, avec des projets de pointe dans la région qui montrent des signes de moindre dépendance à l'égard des énergies fossiles. Le Royaume vient de commencer à exploiter la première phase de Noor II, un méga-projet d'énergie solaire qui commence à fonctionner dans la nation. C'est ce qu'ont annoncé l'Agence marocaine de l'énergie solaire (Masen) et le ministère de la Transition énergétique et du Développement durable dans un communiqué commun. 

Elle se compose de plusieurs centrales solaires situées dans différentes parties du pays. Il s'agit d'un projet capable de générer une capacité de 333 mégawatts, bien que dans sa totalité il puisse produire 400 MW. Ces petits centres énergétiques sont répartis dans différentes régions du pays. Parmi elles se distingue Ain Bni Mathar, qui est la centrale qui produit le plus d'énergie pour le mégaprojet, avec 184 MW.

Elle est suivie en deuxième position par les centrales de Sidi Bennour, El Kelaa de Sraghna et Bejaad, qui produisent respectivement 48 MW. En dernière position, on trouve les centrales de Tarudant et d'El Hajeb, qui produisent environ 36 MW d'énergie propre.

marruecos-energias-renovables-solar
AFP/FADEL SENNA -  Vue aérienne des miroirs solaires de la centrale solaire à concentration Noor 1, située à environ 20 km de la ville de Ouarzazate, au centre du Maroc.

Chacune d'entre elles a été attribuée à différentes sociétés internationales qui sont responsables de son fonctionnement complet et de tout problème pouvant survenir. A Sidi Benour et El Kelaa Sraghna, la société chargée de leur exploitation est Taqa Maroc. Elle est l'un des principaux producteurs d'électricité du Royaume.

D'autre part, Ener Green Power, une société italienne dédiée au secteur des énergies renouvelables et disposant de sa propre filiale au Maroc, s'est vu attribuer la centrale de Bejaad. De même, Amea Power, l'un des principaux opérateurs d'énergie renouvelable en Afrique et au Moyen-Orient, est chargé de l'exploitation des centrales de Tarudant et d'El Hajeb.

La centrale qui génère le plus d'énergie solaire, celle d'Ain Benir Mathar dans la province de Jerrada, a été attribuée à l'entreprise énergétique française Voltalia Maroc. La même société est également chargée des projets solaires situés dans la région de Guercif, dans le nord-ouest du Maroc. 

Il convient de noter que le choix de ces entreprises a été géré conjointement par Masen et le ministère de l'Énergie. Les deux entités ont lancé un appel public à la recherche d'entreprises privées qui a été ouvert jusqu'à la fin du mois de janvier de l'année dernière. Par la suite, les gagnants ont été annoncés au deuxième trimestre de 2021, tandis qu'à la fin de cette même année, le contrat était signé entre les deux organisations et chacune des entreprises énergétiques. 

marruecos-energías-renovables-eólica
PHOTO/ARCHIVO  -   L'énergie éolienne au Maroc

En outre, Masen a été chargé de trouver et de choisir les sept emplacements idéaux pour les centrales solaires. Ces zones ont été les préférées de l'institution en raison de leur topographie et de leur climat solaire, où le nombre d'heures d'ensoleillement est suffisant pour rendre le projet viable. Ils ont également été choisis pour l'impact socio-économique qu'ils apporteront aux régions où ils sont situés, afin que les citoyens sans emploi de la région puissent bénéficier du projet en termes d'emploi. 

Les centrales qui composent le méga-projet Noor II font partie du programme solaire marocain Noor. Il s'agit d'une stratégie élaborée en 2009 et encadrée par l'objectif d'introduire progressivement les énergies renouvelables dans le mix électrique national. D'ici 2030, le pays devrait atteindre 52 % d'énergies propres.

Ce plan énergétique comprend Noor Ourzazate, la plus grande centrale solaire du monde. Elle est située dans la ville qui lui donne son nom et a été inaugurée par le roi Mohammed VI en 2016. Il s'agit d'un vaste champ de 3 000 hectares utilisant des miroirs paraboliques, une centrale solaire à tour centrale et une centrale photovoltaïque. Elles produisent environ 580 MW par jour.