PUBLICIDAD

Iberdrola

Le Maroc produira le vaccin chinois Sinopharm

Le Royaume prévoit de développer cinq millions de doses mensuelles à court terme
Le roi Mohammed VI du Maroc présidant l'événement

PHOTO/MAP  -   Le roi Mohammed VI du Maroc présidant l'événement

La société pharmaceutique marocaine Sothema va produire "à court terme" cinq millions de doses mensuelles du vaccin chinois Sinopharm sur le territoire marocain, a rapporté lundi l'agence de presse MAP. 

Le Roi Mohammed VI a présidé au Palais Royal de Fès la cérémonie de lancement et la signature des accords avec les différentes entreprises. Le Premier ministre, Saad Eddine El Othmani, le conseiller principal du monarque, Fouad Ali El Himma, et le ministre des Affaires étrangères, Nasser Bourita, ont également assisté à l'événement.

Le Gouvernement du Maroc a signé un accord avec la société pharmaceutique chinoise, Sinopharm, pour la production du vaccin contre le COVID-19 sur le sol marocain. Sothema, anciennement connue sous le nom de Société Thérapeutique Marocaine, commencera à fabriquer les premières doses dans les semaines à venir. 

Le document signé par le Ministre de la Santé, Khalid Ait Taleb, et le président du groupe pharmaceutique chinois, Liu Jingzhen, engage les deux parties à collaborer au développement du vaccin, ainsi qu'à utiliser les installations de Sothema pour le développement des doses.

Logo de la compañía del Grupo Sinopharm Co Ltd
PHOTO/REUTERS - Logo de la société Sinopharm Group Co Ltd.

Le partenariat public-privé mobilisera un investissement de près de 500 millions de dollars, selon l'agence marocaine MAP. Le projet vise à démarrer avec une capacité de production d'environ 5 millions de doses par mois. A partir de là, "augmenter progressivement cette capacité à moyen terme".

Le royaume alaouite a profité de l'événement pour conclure un autre accord avec la société pharmaceutique suédoise Recipharm pour la construction d'une usine de la société au Maroc. L'un des objectifs du Royaume est de produire et de développer des vaccins pour d'autres pathologies en dehors du COVID-19. 

Les projets du monarque Mohammed VI visent à "promouvoir l'autosuffisance du Royaume et à faire du Maroc une importante plateforme biotechnologique sur le continent africain et dans le monde dans le domaine de l'industrie", indique l'agence.

Les termes du contrat entre le Maroc et la Chine font partie de la conversation téléphonique tenue en août entre le roi Mohammed VI et le président chinois Xi Jinping. Ce dialogue a conduit les deux dirigeants à convenir de travailler ensemble au développement du vaccin.

El presidente de China, a la izquierda, y el rey de Marruecos, Mohamed VI, pasan revista a las tropas durante una visita oficial
AFP/KIM KYUNG-HOON - Le président chinois, à gauche, et le roi du Maroc Mohammed VI passent en revue des troupes lors d'une visite officielle.

"La Chine encourage ses entreprises à investir et à faire des affaires au Maroc, et est prête à travailler avec le Maroc pour renforcer régulièrement la coopération dans divers domaines dans des cadres tels que l'initiative "la Ceinture et la Route", le Forum sur la Coopération sino-africaine et le Forum sur la Coopération sino-arabe", a assuré Pékin.

Pour sa part, Rabat considère la Chine comme un allié stratégique de premier ordre. Le monarque marocain a déclaré qu'il s'attendait à un renforcement de la coopération en matière économique et technologique avec le géant asiatique, et qu'ils avaient l'occasion de dynamiser leurs relations bilatérales.

L'accord intervient, en outre, dans un contexte d'instabilité. La pandémie s'est intensifiée ces dernières semaines au Maroc et l'incidence a encore augmenté. Pour cette raison, le Premier Ministre a mis en garde contre la situation et a exhorté les citoyens marocains à maintenir des mesures sanitaires.

Le Royaume a enregistré plus d'un demi-million de cas depuis mars 2020. Au total, jusqu'à 9329 Marocains sont morts, dont 10 au cours des dernières 24 heures. En outre, les autorités ont détecté la variante delta dans plusieurs régions du pays.

Cependant, la campagne de vaccination progresse rapidement. Sur une population totale de 36,47 millions d'habitants, le pays d'Afrique du Nord a inoculé plus de 19 millions de doses. Vingt-cinq pour cent de la population, soit neuf millions de Marocains, ont déjà reçu le cours complet.