PUBLICIDAD

Iberdrola

Le Maroc prolonge l'état d'urgence sanitaire jusqu'au 10 juillet

La phase 1 de la désescalade débutera le 11 juin et sera asymétrique et progressive
Le président du gouvernement du Maroc, Saad Eddine El Othmani

AFP/ODD ANDERSEN  -   Le président du gouvernement du Maroc, Saad Eddine El Othmani

Le conseil d'administration, présidé par Saadeddine El Othmani, a approuvé mardi la prolongation de l'état d'urgence sanitaire sur l'ensemble du territoire national pour faire face à la propagation du COVID-19 jusqu'au 10 juillet, selon l'agence de presse marocaine MAP. Ce projet de loi - n° 2.20.406 - décrète la prolongation de l'état d'urgence sanitaire du mercredi 10 juin à 18h au vendredi 10 juillet 2020 à 18h, et permet au pouvoir exécutif de « prendre des mesures exceptionnelles pour limiter l'impact de ce virus à différents niveaux », selon le MAP.

Ce mercredi, il a également été annoncé qu'à partir du 11 juin, la mise en œuvre progressive du plan d'assouplissement du confinement sanitaire entrera en vigueur. Une déclaration commune des ministères de l'intérieur et de la santé indique que les pouvoirs publics peuvent, afin de préparer la reprise d'une vie normale et des activités économiques et sociales sur l'ensemble du territoire, « assouplir les mesures de confinement sanitaire en fonction de la situation épidémiologique dans chaque préfecture ou province de manière progressive et en plusieurs étapes ». Ce plan correspond à la première phase de désescalade et prévoit la reprise des activités économiques au niveau national - industrie, commerce, artisanat, petits métiers locaux, commerce de proximité, professions libérales et assimilées, et l'ouverture de souks hebdomadaires. Les établissements correspondant aux restaurants et cafétérias avec consommation in situ, hammams, cinémas et théâtres resteront fermés dans cette première phase.

La phase 1 comprend également l'assouplissement de la liberté de circulation dans les zones qui ont été désignées comme numéro 1 (préfecture et provinces de la région Est, provinces de la région Beni Mellal-Jenifra, provinces de la région Draa-Tafilalet, préfectures et provinces de la région de Souss-Massa, provinces de la région de Guelmim-Oued Noun, provinces de la région de Laayoune-Sakia El Hamra, provinces de Dakhla-Oued Ed-Dahab, préfecture de M'diq-Fnideq, province de Tétouan, province de Fahs-Anjra, Province d'Al Hoceima, province de Chefchaouen, province d'Uezzan, préfecture de Meknès, province d'Ifran, province de Moulay Yaacoub, province de Sefru, province de Boulman, province de Taounat, province de Taza, province de Jemisset, province de Sidi Kacem, province de Sidi Sliman, province de Settat, province de Sidi Bennour, province de Chichaoua, province d'Al-Haouz, province de Kelaa de Sraghna, province d'Essaouira, province de Rehamna, province de Safi, province de Youssoufia). Dans ces régions, il sera possible de sortir sans permis spécial pour se déplacer dans le périmètre territorial de la préfecture ou de la province ; les transports publics urbains seront repris avec une occupation ne dépassant pas 50 % de la capacité du véhicule ; il y aura une liberté de circulation dans le périmètre territorial du lieu de résidence, sans nécessité d'autorisation (sur simple présentation de la carte d'identité électronique) ; les salons de coiffure et d'esthétique seront rouverts avec une capacité ne dépassant pas 50 % de la capacité des locaux ; les espaces publics seront rouverts à l'extérieur (promenades, jardins, lieux publics, etc.). ) ; les activités sportives individuelles de plein air seront reprises (marche, vélo, etc.) ; et toutes les autres restrictions décrétées pendant l'état d'urgence sanitaire seront maintenues (interdiction de réunions, rassemblements, fêtes, célébrations de mariage, funérailles, etc.)  

Dans les zones désignées comme numéro 2 (préfecture de Tanger-Arcila, province de Larache, préfecture de Fès, province d'El Hajeb, préfecture de Rabat, préfecture de Sjirat-Temara, province de Kénitra, préfecture de Casablanca, préfecture de Mohammedia, province d'El Jadida, province de Nouaceur, province de Mediouna, province de Bensliman, province de Berrechid et préfecture de Marrakech), l'obligation d'avoir une autorisation exceptionnelle de voyage pour tout départ, la fermeture des commerces à 20 heures : 00 heures, la reprise des transports publics urbains sans dépasser 50 % de la capacité des véhicules et le maintien de toutes les autres restrictions (interdiction de réunions, rassemblements, fêtes, célébrations de mariage, funérailles, etc.)

À ce jour, le Maroc a enregistré 8 455 infections, 210 décès et 7 496 personnes se sont récupérées de la maladie.